Bleach No Kimitsu

créer ta propre destinée...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le renard

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le renard   Jeu 24 Jan - 15:47

La nuit pesait toujours sur le Hueco Mundo qui semblait s'être endormis. Aucun bruit, le calme plat à part de temps à autre des petites souris Hollows qui passait dans les couloirs de Las Noches. Gin était allongé dans sa chambre regardant au dehors la lune parfaite qui régnait sur ce monde sombre. Il pensait à diverses choses en particulier à la nouvelle prisonnière qu'il avait déjà rencontrée auparavant lors de l'évasion du Soul Society...Inoue Orihime, une petite fille rousse qui paraîssait gentille..voir trop gentille car elle avait même acceptée de soigner la blessure d'un ennemie Grimmjow jaguerjack le 6eme espadas lors de son arrivée. Gin ferma les yeux un court instant puis se leva de son lit enfilant son grand manteau blanc qui couvrait son ancien habit de shinigami. Il poussa la porte de sa chambre la ferma soigneusement à double tour et se mit à marcher dans les longs couloirs interminables de Las Noches. Gin rêvassait tout en marchant d'un pas léger ne rencontrant personne dans les couloirs en cette heure tardive, Il continua de marcher pendant quelques minutes quand il passa par hazard devant la cellule qui faisait office de chambre à la jeune humaine.

Il eu un petit sourir sadique qui apparut légèrement au coin de ses lèvres puis frappa à la porte. Il n'entendit toujours rien et pensant qu'ele devait surement dormir à cette heure ci il pénetra dans la chambre son sourir sadique aux lèvres. Il s'arrêta net quand il vit la jeune humaine accroupie sur le sol regardant d'un air rêveur le ciel du Hueco Mundo.... Gin s'approcha d'ellemais elle ne fit pas un seul mouvement. Il parrut légèrement offensé et se retourna sans rien dire sortant immédiatement de la chambre un peu vexé..lui qui voulait la narguée n'avait pu le faire devant la tristesse qu'il avait vue dans ses yeux tournés vers le ciel...Il referma la porte derrière lui avec sa clé puis s'en alla dans les longs couloirs infinis. Il repensait à cette scène qui l'avait un peu troublé et légèrement vexé...Comment une humaine avait pu le faire changer d'avis lui qui était d'habitude si froid avec tout le monde il venait de ressentir pour la première fois une sensation bizarre en regardant les yeux de la jeune fille qui n'avait même pas bougée quand il tait apparut. Il continua de marcher droit devant lui fixant le sol obstinément puis il vit une ombre s'étalant sur le sol de toute sa longueur.

Il releva la tête et vit un arrancar qui avait pénétré on ne sait comment dans las noches...gin le regarda d'un oeil noir et l'arrancar baissa les yeux s'inclinant très basement devant Gin qui était un peu étonné de voir cet arrancar ici dans les couloirs alors qu'il n'avait rien à faire ici. Gin lui demanda d'un ton asser sévère ce qu'il faisait ici et l'arrancar ne voulut pas répondre. Gin reposa la question en élevant la voix et en pointant son katana sur le pauvra arrancar qui ne avait plus quoi dire. L'arrancar fini par céder sous la menace de Gin Ichimaru et lui expliqua que si il était ici c'était que un shinigami avait fait apparition dans le Hueco Mundo et qu'il avait réussi à ralier plusieurs arrancars à sa cause pour attaquer las Noches. gin parut ébahiut par ce qu'il venait d'apprendre et tua l'arrancar qui n'eu pas le temps de dire ouf et il se retourna encore une fois, retournant dans la cellule de la prisonnière humaine. Il mit quelques minutes avant d'arrivé enfin devant la porte qui ouvrait sur la chambre de Inoue et entra avec plus de violence que la première fois. il tapotta légèrement l'épaule d'inoue et lui dit:


-hinhin il semblerait que tes amis prennent plus de risques pour toi que je ne l'aurait cru et je vais te dire une bonne nouvelle ils ont réussi je ne sait trop comment à pénétrer à l'intérieur du Hueco Mundo et ont ralliés des arrancars plutot faible apparament à leur cause. Mais je vais te dire un truc je tuerait tes amis devant tes yeux et jete conseil de bien regarder car cela va être marrant.

Il regarda Inoue dans les yeux attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Jeu 24 Jan - 21:08

Alors que la nuit se faisait ressentir, malgré le noir et le blanc toujours omniprésent dans cet endroit, notre petite Orihime regardait droit devant elle par la fenêtre qui donnait vue à ce grand, ou devrais-je dire immense désert pourtant si vide. Elle s'ennuyait tellement dans ses lieux, tout ce qu'elle espèrait et attendait qu'elle restait là, à cette fenêtre, c'était de pouvoir s'enfuire, sûrement grâce à ses amis...Cependant, avec ces trois traitres qui connaissait parfaitement les techniques d'Ichigo et de tout le petit groupe, ils n'avaient sans doute peu de chance...De plus, Ulquiorra aussi était là. Et il pouvait être très persuasif surtout pour ce qui était de démoralisé la jeune fille, connaissant sûrement parfaitement ses points faibles...
Elle soupira, avant de regarder quelques instants ses mains. Celles-ci tremblaient légèrement, sûrement du à la fatigue de notre petite Inoue, en effet, depuis qu'elle était ici, elle ne dormait pas, ou peu. Elle était toujours prête au cas où ses amis arriveraient, voilà sans doute pourquoi elle ne tenait pas toujours le coups, comme maintenant d'ailleurs. Mais elle insistait, elle ne baissait pas les bras, non, elle espèrait encore et toujours, de les revoir, de fuire cet endroit et de pouvoir à nouveau rigoler avec Tatsuki, Ichigo, Chad ou Ishida. Bizarrement, même ceux de la Soul Society lui manquait. En effet, cette jeune humaine se faisait toujours vite des liens très forts avec n'importe qui. Elle n'était vraiment pas du genre à refuser qui que ce soit, sauf dans ce cas présents. Mais après tout, là c'était clairement et simplement un enlèvement contre son gré, et surtout, pour l'utiliser face à ses amis...Alors comment devenir amis avec ce genre de personnes....
Alors qu'elle continuait de scruter ses mains pâles et toujours tremblantes, légèrement dans ses pensées, elle put entendre quelqu'un toquer...Mais qui donc à cette heure-ci ne dormait pas, ou ne se reposait pas du moins dans ce qui lui servait d'appartement ? Et surtout qui voulait porter une légère attention sur notre petite humaine pourtant si malheureuse en ces lieux...C'est justement ce que se demandait Inoue...Elle ne réagit pourtant pas le moins du monde, en effet, elle n'avait pas la force en ce moment de parler à qui que ce soit, même si cela pouvait lui coûter cher de ne répondre ou se lever pour personne, elle s'en fichait pas mal sur le coups. En effet, elle était encore bien trop triste et n'avait la force de faire le moindre geste...Elle était trop étouffée par ce sentiment de mélancolie dont faisait référence Las Noches. Alors que d'habitude bien trop joyeuse, même à la Soul Society. C'était bien la première fois, depuis la mort de son frère qu'elle paraissait sans un seul sourire, et le visage si ravagé par quelques larmes qui avaient, il y a encore peu de temps, perler son doux visage pâle. Ne tournant toujours pas la tête, elle ne se doutait pas que celui qui venait d'ouvrir la porte, sans attendre l'accord de l'humaine, et qui s'en était approché n'était autre que Gin. Mais qu'est-ce que quelqu'un comme lui trainait ici...? Enfin, sûrement était-il en manque d'ironie dans ses paroles, et sans doute voulait-il s'en prendre à notre petite rousse. Le faite est qu'il partit assez vite par la suite, sans doute frustré et vexé par le manque de "politesse" de cette humaine par rapport à lui. Cependant, elle ne s'en soucia que peu, elle le laissa partir sans laisser s'échapper un seul mot.
Une fois celui-ci parti, sans doute, allait-il retourner vers ses appartements, ou encore par un autre endroit pour s'y retrouver seul, mais malgré, tout cela ne regardait personne et sûrement pas notre jeune et petite rousse. Elle posa donc à nouveau son regard vers la fenêtre, toujours aussi pensive, elle se demandait bien ce qu'elle allait faire pendant tout ce temps, à quoi bon rester ici, mais pourquoi se débattre aussi...elle n'en avait aucune force. Elle savait que de toute façon, si elle voulait s'enfuire, elle devrait se battre, et elle n'aimait se battre et encore moins voir quelqu'un de blesser, ça la rendait si triste et lui faisait tellement mal. Alors, effectivement, seule, elle ne pourrait jamais sortir, alors sans doute devait-elle se faire à cette raison, et penser à des choses peut-être joyeuses à faire. Peut-être pas parler aux autres, ou essayer de faire quelque chose avec eux, mais pourquoi pas parler un peu avec Tsubaki. Non, peut-être pas, si seulement un arrancar arrivait à ce moment, il se demanderait bien quoi...Alors que faire ? Elle s'ennuyait vraiment. Au moins, dans sa ville natale, elle s'amusait, elle pouvait faire tout ce qu'elle voulait, avec qui elle voulait et trouvait toujours une occupation. Que ce soit lire, regarder une vidéo, ou parler avec une amie. Mais ici, vraiment rien. Et puis, voir toujours les mêmes têtes, les mêmes visages, et être enfermée dans ce chateau, ne pouvant faire ce qu'elle veut sans l'accord de cet Aizen ou l'un de ses acolytes, c'est si mortel. Et le pire dans tout cela, c'était qu'elle devait obéir à n'importe qui dans ce chateau, que ce soit pour soigner ou encore un autre service, du moment qu'on le lui ordonnait, même si cela pouvait aller à contre-sens de ce qu'elle pensait. Mais à quoi bon...?
Sans doute, se répètait-elle, elle n'aurait jamais dû accepter de suivre Ulquiorra, ni soigner cet arrancar, Grimmjow, car cela déterminerait encore plus le combat, contre ses amis...Mais d'un autre côté, si elle ne l'avait pas fait, ses amis auraient assurément perdu la vie chacun...Alors que penser...Elle soupira, mélancolique à nouveau.
Maintenant qu'elle pensait à cela, à sa surprise, le shinigami traitre revint dans sa chambre, cette fois-ci plus sévèrement, froidement et surtout, il s'était approché sans hésitation vers la petite humaine prisonnière. De sa main blanche, il tapotta sur l'épaule d'Orihime et prit la parole d'une voix toujours froide et ironique. Alors elle n'avait pas attendu en vain l'arrivée de ses amis, seulement, comme elle l'avait prévu, il ne les laisserait pas passer...Même pire, il comptait les tuer froidement devant elle...Elle se raidit, tremblante légèrement, elle ne voulait pas d'une telle chose, elle prit alors la parole, hésitante et tremblante toujours.


"Ichigo ? Chad ? Ishida ? Venus me sauver ? Dans le désert ? Alors j'avais raison, ils viendraient me sauver, je le savais. En plus, ils ont réussi...Par...par pitié, ne les tuez...et laissez les en vie...laissez les me sauver...s'il vous plait..."

La jeune fille savait qu'elle n'avait aucun droit, ni aucun poids sur la balance du choix de ce dernier, mais elle prenait le risque, peut-être accepterait-il, bien que ce ne soit que peu rassurant...et peut possible qu'il l'accepte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Jeu 24 Jan - 21:45

Gin Ichimaru avait attendu patiemment la réaction de la petite humain qui paraissait horrifiée par ce qu’il venait de dire à l’instant qu’il allait sans aucune hésitation tué ses amis devant ses yeux sans qu’elle ne puisse rien faire pour les sauver et en contemplant la scène…Gin avait déjà imaginer le plaisir que cela lui procurerai de les tués tous mais d’un autre coté cette jeune fille avait le regard plein d’espoir , et …….cela rendait encore plus drôle cette situation…La jeune fille répondit à ces paroles en lui disant:

-"Ichigo ? Chad ? Ishida ? Venus me sauver ? Dans le désert ? Alors j'avais raison, ils viendraient me sauver, je le savais. En plus, ils ont réussi...Par...par pitié, ne les tuez...et laissez les en vie...laissez les me sauver...s'il vous plait..."

Gin Ichimaru la regarda d’un air amusé puis réfléchis quelques secondes à la manière dont il pourrais lui répondre pour que cela lui fasse le plus mal possible et qu’il puisse s’amuser encore un peu aux dépends de cette jeune fille qui le regardais avec des gros yeux de cockers ><« (Hey mais tu es débile ou quoi t’es dans l’action la plus sadique et elle te regarde avec des yeux de cocker c’est du n’importe quoi…!) (bah ouai mais je sais pas quoi dire moi t’es marrant) (bah trouve autre chose là c’est complètement naze ton truc on s’endors) (bah oui mais au moins sa met un peu d’humour dans l’histoire tu comprend?) (ah oui peut-être bien mai moi je trouve pas sa si drôle…) (bah contente toi d’écouter et ne m’interromps plus dans mon récit)…

Donc Gin Ichimaru réfléchissait et d’un coup une idée lui vint à l’esprit, une bien sadique comme ils les aimaient tant… Gin lui tapota la joue avec sa main et se releva de toute sa hauteur devant la petite fille toujours accroupie sur le sol gelé. Il la regarda et un grand sourire de sadique apparut sur son visage qui avait faillit arrêter de sourire pendant un moment. Mais ils furent coupés dans leur discussion paisible >< par des arrancars qui déboulèrent dans la grande pièce noire à cette heure ci. Ils dégainèrent leu sabre en direction de Gin qui parut très légèrement étonné de voir des arrancars de bas étages se rebeller contre lui. Il les regarda un par un essayant d’en reconnaître quelques uns mais n’y parvint pas…Puis il dégaina à son tour son zanpakuto et le pointa vers les arrancars qui parurent terrifiés en voyant gin sortir son katana.

Ils ne réfléchirent pas plus de peur d’avoir trop peur pour attaquer après et chargèrent gin sous leur forme la plus élevée…La jeune fille faisait de grands yeux derrière le dos de gin elle ne devait sûrement pas comprendre pourquoi des ennemis à la soul society et surtout des tueurs d’humains se rebellaient contre leur supérieur. Gin les fixa d’un air amusé et d’un seul coup de sabre parvint sans problème à les mettre tous hors d’état de nuire à Aizen. Un des hollows qui avait été moins amoché que les autres prit la parole et dit d’un voix mourante:


-Hin hin pourquoi sommes nous si faibles…nous n’ rien pu faire mais au moins nous mourrons pour la bonne marche du Hueco Mundo. Depuis que votre chef Aizen est arrivé ici nous avons que des ennuis avec tout le monde donc nous en avons conclu que nous devions pour notre bien vous éliminés. Et en même temps nous avons rencontrés des jeunes shinigamis et des humains qui nous ont ralliés à leur cause. En faite nous avons le même but avec ces humains…celui de vous tués…

Après avoir dit ces dernière paroles Gin lui planta le katana dans la tête et celui-ci disparut en poussière sous les yeux d’Inoue qui ne savait que dire et restait abasourdie dans son coin des larmes aux yeux… Gin la regarda, elle était sur le point de pleurer mais Gin rangea son katana et sortit de la pièce lui demandant de sortir de cette cellule avec lui pour aller s’amuser un peu. Gin lui dit qu’ils allaient jouer à ¤Tué les amis d’inoue¤…..Gin eu à nouveau son sourire sadique et ils sortirent de la pièce ensemble Inoue claquant des genoux. Ils ne rencontrèrent personne qui errait dans les couloirs à cette heure tardive et sortir à l’extérieur de las noches dans le désert froid du Hueco Mundo…Gin et Inoue se regardèrent fixement dans les yeux la pauvre était à moitié traumatisée par ce qu’elle venait de voire….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Ven 25 Jan - 14:04

Notre jeune humaine continuait de regarder, d'un regard emplis de peine et surtout, tremblante vers ce sadique de shinigami traitre du nom de Gin, qui évidemment, elle n'en doutait pas une seconde, prenait un malin plaisir à la voir peiner et surtout à trouver la moindre faiblesse pour la faire souffrir. En effet, il connaissait sans doute depuis un bon moment pas mal des faiblesses de notre petite rousse, et surtout les plus importantes. Le faite que ses amis soient en mauvaise posture, ou même légèrement blesser, déjà cela la rendait triste, alors que demander si on lui disait que leur fin était proche, et surtout qu'ils mourraient devant ses propres yeux, elle ne pouvait le vouloir...Mais elle savait que toute résistance serait vaine et inutile. Elle savait qu'aussi bien physiquement que mentalement, elle n'avait aucune force à s'opposer à de quelconques ordres, que ce soit de ce sadique, de Aizen, de Tousen ou même des autres membres figurants dans cet immense château. Elle savait également, que même si elle en avait envie, elle ne pourrait jamais s'échapper sans aucun soucis, connaissant la force de Gin. En effet, étant du très célèbre Goteï 13, ça voulait déjà dire beaucoup. Et ensuite, elle l'avait empêcher Ichigo, une fois toute la petite troupe destinée à sauver Rukia à la Soul Society, de passer ou d'aller plus loin. De plus, elle ne voulait voir aucun sang couler. Elle détestait cette idée de combat ou de meurtre...Alors ne jamais espèrer qu'elle se batte. Même en y réfléchissant bien et en pensant pouvoir trouver quelques astuces, elle voyait que le combat était inévitable dans toutes circonstances.
Elle se sentit alors un instant faible, faible de ne rien pouvoir faire, de ne pouvoir refuser des choses parfois horribles et surtout, de ne pouvoir tenter une quelconque tentative de fuite toute seule. A nouveau, elle s'accrochait à l'espoir d'être sauvée par ses amis, alors que juste avant d'être rammenée par Ulquiorra, elle avait promi qu'une fois entrainée, elle se sentait prête à les aider et ne plus devoir faire par rapport à eux, mais pour eux. Elle se sentait fautive, pourquoi n'avait-elle pas su tenir une telle promesse ? Pourquoi fallait-il que quelque chose vienne encore entraver une telle chance de prouver qu'elle était prête pour une quelconque bataille...Sans doute, aurait-elle mieux fait dès le début d'écouter Urahara, mais ça avait été plus fort qu'elle...Après tout, maintenant, ce qui est fait est fait, mais elle aurait tant aimé retourner en arrière...
Elle sortit lentement de sa mélancolie du moment en voyant le sourire toujours aussi amusé et sadique qui évidemment révèlait la vraie nature de ce shinigami et montrait combien il était monstrueux. Quelle idée avait-il encore ? Qu'allait-il lui ordonner ? Soigner un nouvel arrancar ? Non, parce qu'après tout, lui ça lui était bien égale, c'était bien plus Aizen qui se souciait qu'aucun de ses membres de l'Espada ne meurt. Alors quoi ? Qu'allait-il faire encore pour faire souffrire notre petite Orihime ? Elle craignait toujours le pire avec lui..Et de son regard peiné et appeuré, elle tentait de deviner, mais rien. En effet, souriant toujours, on ne pouvait jamais deviner vraiment ce qu'il pensait au plus profond de lui, ni même ce qu'il manigançait. C'est souvent pour cela que c'était toujours à l'annonce de ce qu'il fallait faire, de l'ordre ou même de l'intention qu'il avait que notre jeune humaine se raidissait et souffrait le plus. Et comme à chaque fois, même si elle voulait le fuire pour éviter de faire une telle chose, il irait plus vite qu'elle, et évidemment, la rattraperait plus vite qu'elle n'aurait même pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit. Elle le savait par coeur, surtout qu'en plus, même si ce château était immense, n'importe qui était très vite repérable, alors elle n'aurait aucune chance face à celui-ci qui se trouve depuis bien plus longtemps qu'elle dans ces lieux si mélancoliques, tristes et fermés...En claire, elle était vraiment en mauvaise posture pour s'enfuire, même avec l'effet de surprise.
Mais assez vite à nouveau, elle fut sortie de ses pensées quand elle vit un attroupement d'arrancars qui apparement était également contre le régime autoritaire des shinigamis traitres qui venaient sans doute tout chambouler pour eux. Et Gin parut même un instant surpris, sans doute ne se doutait-il pas que de tels arrancars se rebelleraient face à lui, mais Orihime, elle restait à l'écart, ne sachant que faire. Mais évidemment, jamais notre petite Inoue n'avait vu une telle chose se passer, et en effet, elle était plutôt surprise également. Mais ce qui la choqua par dessus tout ce fut ce qu'elle vut à la fin. En effet, en même pas quelques secondes, Gin sortit son katana et sans hésitation et sans une parole, simplement sûrement de l'amusement, il tua tous les arrancars qui s'étaient opposés. Mais apparement l'un d'eux avait tenu le coups et n'était pas mort sur le coups. Et cela choqua à nouveau la jeune fille, elle n'avait pas tenu le coups. Alors il avait vu Ichigo, Chad et Ishida...? Si ils étaient du même but qu'eux trois...ils n'auraient jamais dû être tués, du moins, c'est ce que se disait notre pauvre humaine prisonnière de ces lieux mélancoliques. Ne pouvant supporter ce spectacle, elle ne céda et laissa les larmes couler le long de son doux et fin visage blanc, d'un pâle incomparable, elle laissa l'émotion prendre le dessus. Evidemment, elle avait profité de se trouver seule, tandis que Gin était déjà dehors, pour pleurer. Elle ne voulait montrer une faiblesse de plus surgir devant lui...
Mais alors qu'elle pensait que ce dernier, une fois sorti, allait la lâcher, il lui demanda, ce qui pour lui valait la même chose qu'un ordre, de sortir de sa "cellule" pour aller "s'amuser" selon lui. Rien que parce qu'il lui proposait de s'amuser à sa façon, elle n'avait aucune envie de cela...Elle marcha alors nonchalemment vers la porte pour sortir, les larmes continuant de couler incessantes. Et c'est en entendant la remarque, ce qu'il allait faire, de Gin qu'elle se raidit un peu plus, les larmes coulant à plus grands flots, elle ne le voulait vraiment pas. Alors qu'elle le suivait sans grande envie, et surtout, toujours les larmes perlant son visage, lui était tout sourire, son sourire sadique comme d'habitude. Une fois le long, très long couloir blanc parcouru et arrivés devant cette grande porte, le shinigami traitre l'ouvrit et ils furent alors dehors, dans ce désert blanc et immense...C'est à cet instant-là que tous deux s'arrêterent, lajeune fille toujours en pleures, ils se regardèrent un instant, avant que la jeune rousse n'éclate à nouveau en sanglot et prenne la parole, emplie de tristesse et détresse.


"S'il...s'il vous plait...Gin...par pitié...je ne veux pas les tuer...ni même les voir se faire tuer...alors s'il vous plait...laissons-les tranquils..."

Elle le regardait, toujours son regard empli de larme, de tristesse et tout ce qui allait avec et attendait sa réponse avec grande impatience. Elle se disait aussi prête à tout pour qu'il les laisse tranquils et surtout en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Sam 26 Jan - 0:13

La nuit était toujours obscure dans le ciel noir du désert blanc, le vent soufflait sur les dunes emportant avec lui du sable fin qui frottait le visage de Gin et celui de Inoue Orihime de temps à autre des petits animaux Hollows sortait du sable et avalait quelques grains pour se nourrir de l’énergie spirituelle qu’ils contenaient en forte quantité. Gin et Inoue se faisaient face dehors juste devant la grande porte qui ouvrait sur le grand palais des espadas ; las noches. Inoue regardais Gin avec des yeux remplient de tristesse, des larmes coulant une par une sur son doux visage. Mais tout cela ne faisait qu’améliorer le plaisir que Gin prenait à la torturée moralement, pour lui rien n’était plus drôle que de faire souffrir les gens qui paraissent les plus faible mentalement. Inoue était sur le point de se lâcher complètement quand elle parvint à dire quelques mots d’un voix quelque peu tremblante:

"S'il...s'il vous plait...Gin...par pitié...je ne veux pas les tuer...ni même les voir se faire tuer...alors s'il vous plait...laissons-les tranquils..."

Gin avait toujours son petit sourire aux lèvres qui faisait sûrement encore plus souffrir inoue intérieurement car il le voyait qu’elle était sur le point de craquer. Mais lui n’arrêtait pas pour autant de la choquée le plus possible pour s’amuser un peu. En effet cela faisait déjà un bon moment qu’il se trouvait au Hueco Mundo et il commençais à s’ennuyer étançonnement à force de ne rien pouvoir faire à par de diriger les autres arrancars. Gin regardais fixement Inoue attendant le moment où elle serait totalement traumatisée pour pouvoir tué ses amis de ses propres mains. L’arrancar qu’il avait tué sous peu dans las noches avait bien dit qu’il avait été en contact tout récemment avec le groupe d’humains et de shinigamis qui c’étaient introduis dans le Hueco Mundo il y a de cela quelques heures. Gin en avait conclu que vu le temps que les arrancars avaient mis pour venir ici et combattrent Gin les Ryokas ne devaient pas se trouver si loin que sa et qu’ils devaient à cette heure ci avoir peut-être même pénétrer le grand palais. Gin se perdit dans ses pensées oubliant un instant Inoue et les petits reptiles farfouillants le sol à la recherche de nourriture spirituelle. La phrase que Inoue venait de dire à Gin avait soudainement réveiller son esprit sadique qui l’avait emporter sur son côter gentil qui ne laissait voir que peu souvent. Gin pensa tout de suite à quelque chose de bien pire que ce qu’il avait prévu jusque la pour Inoue, il allait forcer Inoue à tuer elle-même ses amis quand ils se rencontreraient. Il leva les yeux sur Inoue à nouveau son petit sourire se fit voir puis invita Inoue à le suivre longeant les grand murs de Las Noches qui se dressaient à côté d’eux. Gin et inoue marchèrent comme cela pendant quelques temps jusqu’à ce qu’il arrivent enfin à un énorme trou qui voulait dire pour Gin que les intrus étaient à coup sur passer ici il y a peu de temps. Il avait tâter le sol avec son katana et avait remarquer que la matière ici semblait beaucoup plus molle que quelques mètres plus loin ce qui lui fit penser que c‘était vraiment quelques minutes qu‘ils étaient passés là… Gin écarta les décombre du mur pour que lui et inoue puisse passer sans qu’un obstacle les gênent et ils pénétrèrent à l’intérieur de las noches. Un énorme couloir très sombre s’étirait à l’infini devant eux, Gin fit passer inoue avant lui et ils marchèrent comme cela pendant une bonne demi heure sans interruptions. Inoue paraissait de plus en plus fatiguée au fur et à mesure qu’ils avançaient dans le long couloirs ce qui n’avait pour seul effet sur Gin de l’amuser encore un petit peu plus. Dix minutes s’écoulèrent sans que aucun des deux individus ne prononce un seul mot. Ils arrivèrent peu de temps après dans une grand place à ciel ouvert d’où l’on pouvait voir la lune qui brillait de tout son éclat et éclairait les deux jeunes gens (façon de parler pour Gin) (oui c’est sur que à part l’apparence et encore Gin n’a pas du tout le même age qu’inoue ) Ils s’arrêtèrent donc devant plusieurs portes qui menaient chacunes dans un couloir sombre. Etant donné que Gin connaissait par cœur à force de tourner en rond dans le château tout les passages existants il prirent ensemble celui du milieu qui paraissait être celui le plus sombre. Ils remarchèrent quelques temps puis arrivèrent dans une grande salle entourée de pleins de piliers qui ne servaient à rien d’autre qu’à décorer. Ils s’avancèrent un peu et Gin découvrit avec surprise que au fond de la salle la moitié des piliers avait été tranchés par des lames. Gin pensa tout de suite au privaron espada qui avait du lutter contre un des Ryoka ici même. Inoue et Gin traversèrent la salle sans faire plus attention que sa aux dommages causés par le combat qui avait sûrement du être très spectaculaire contenu de l’état où avait été laissé la grande salle . Inoue paraissait terrifiée mais à la fois rassurée car en effet si l y avait eu un tel combat et que son ami aurait perdu on aurait vite fait de retrouver sa dépouille dans les décombres. Mais au lieu de sa Gin découvrit non loin de la porte un petit tas de sable qui était lésé quand les Hollows en général disparaissaient. Gin n’y fit pas attention et pensa que quand il rentrerait ferait quand même bien d’alerter tout le monde de la présence des ryokas dans le palais. Inoue ne pleurait plus elle devait surement être trop occupée à regarder la grande salle pour penser à pleurer ><‘. Gin l’emmena plus loin et ils sortirent de la salle empreinte encore un long couloir obscur comme si le palais de las noches ne comportait que de sa… Ils mirent quelques minutes avant d’arriver enfin dans une intersection où se ralliaient trois couloirs plus clairs. Gin savait que celui tout à droite menait à la ¤salle de la lumière¤ seul endroit du Hueco Mundo où régnait un ciel bleu azur et où il ne faisait jamais nuit. Gin ne savait pas vraiment pourquoi il avait construit cette salle mais à vrai dire cela le concernait peu. Il ne se souvenait plus très bien d’où conduisait le couloir de gauche il se résigna donc à emprunter celui du milieu (celui que d’après Gin aurait emprunté le compagnon de Inoue qui était passé par là…) Cependant il se demandait bien de quel compagnon il s’agissait. Aurait-il la chance de tomber sur Ichigo Kurosaki celui à qui Inoue Orihime avait l’air de plus y tenir ou alors un autres compagnon qui ne l’intéresserait que très peu…Il regarda à nouveau Inoue avec un petit sourire sadique et vit qu’elle était presque à nouveau sur le point de fondre en larme. A quoi elle pensait? Gin ne le savait que trop bien il lisait en elle comme il lisait dans un livre. Elle craignait sûrement de rencontrer un de ses amis ce qui signifierait pour lui la mort inévitable. Gin vit soudain des traces sur le mur qui l’intriguaient, ils s’agissait de trou que font les flèche de quincys quand elles se plante quelque part… et puis il restait aussi un peu de force spirituelle anormale qui se concentrait à cette endroit précis…et il ne pouvait s’agir de la trace de force spirituelle d’un arrancar sinon gin habituer a ¤sentir cette odeur¤ l’aurait tout de suite reconnue. Gin était sur la bonne piste et il savait à présent quel était l’intrus qu’il poursuivre depuis quelques petites heures. Il se retourna vers Inoue qui ne comprenait pas l’inte de Gin pour ces traces de coups qui pour elle semblaient des plus normales… Il lui fit un petit sourire comme il sait très bien le faire et dità la petit rousse:

-Hin Hin je croit que je vais enfin pourvoir m’amuser au dépends de tes amis…j’espère que cela ne te gêne pas trop que je les tuent…Non? Bon tu m’en voit ravi je vais donc commencer ma recherche ici, et pour ton information si je m’interrèsse à ces traces de coups c’est tout simplement car ce sont celles de flèches de quincys…je suppose que tu voit de qui je parle non? Uryuu Ishida…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Sam 2 Fév - 17:00

Alors qu'Orihime n'avait d'autres choix que de suivre ce shinigami traitre, même si elle ne voulait pas, regardait un peu partout dans ces longs et si tristes couloirs blancs. Pourquoi n'avait-on jamais eu l'idée de les décorer, de les colorer ou même de mettre un minimum d'ambiance dans ces couloirs de ce château ? C'est bien ce que se demandait notre petite humaine qui, elle, n'aimait que les trucs joyeux et plein de vie. En effet, elle avait toujours su être des plus joyeuses et ce malgré la situation. Ce qui montrait qu'elle ne baissait jamais les bras et qu'elle ne déprimait jamais personne. Cependant, ici, elle était loin de tout ce qui pouvait l'ammener joie, rire et bonheur...
Tremblante rien qu'à l'idée de nouvelles idées bien sadiques de Gin, Orihime Inoue n'était vraiment pas rassurée et avait très peur pour ses amis. Que pouvait-il leur arriver ? Et surtout, est-ce qu'ils auraient une chance de s'enfuire et de s'échapper ? Est-ce qu'elle devrait faire du chantage pour qu'il ne leur arrive rien ? Si c'était le cas, elle n'hésiterait pas une seconde, même si le prix à payer serait de rester encore et toujours enfermer dans ces lieux mélancoliques ou encore de soigner encore plus les arrancars, au risque de les aider...De toute façon, elle était prête à tout pour sauver ses amis, même au pire...Ce qui, pouvait-on dire, était une autre des nombreuses qualités et forces de notre petite Inoue, mais, sachant bien cela, beaucoup de ce château pouvaient en profiter évidemment...Mais elle ne pouvait changer pour la simple raison qu'elle était comme cela...Bien sûre, évidemment, elle aurait voulu que ça ne se passe jamais comme cela, mais jamais elle n'avait eu la force de dire non, de refuser ce qu'on lui ordonnait en ces lieux, surtout si l'on mettait en péril la vie de chacun de ses amis. Et elle était encore moins forte et sûre quand il s'agissait de s'enfuire, parce qu'évidemment, elle savait qu'à un moment ou un autre, elle devrait, soit assister à une bataille, et donc voir du sang, soit se battre et à nouveau assister à du sang...Ce qu'elle détestait et haïssait le plus aux mondes, même s'il s'avèrait être le sang de ses ennemis, elle ne pouvait pas...Et évidemment, cela jouait encore contre elle.
Soupirant, essayant de s'enfuire de ses idées, la jeune humaine regardait avec un certain dégoût et une certaine peur vers ce shinigami au sourire si effrayant et si imposant qui semblait bien s'amuser par contre, lui. Ce qui n'étonnait pas vraiment notre jeune rousse. Evidemment, parce que lorsqu'on le connait, on sait pertinemment qu'il ne s'amuse que lorsqu'il peut rendre triste une personne, ou la choquée, et même la faire pleurer, et ce dernier cas de figure était le moment le plus important aux yeux de celui-ci. Effectivement, s'il parvenait à faire pleurer quelqu'un sous le choc, il savait bien qu'il avait réussi à parvenir à ses fins et se délectait donc de cet instant de réussite, et parfois même disait des paroles, évidemment ironique, faisant croire qu'il tentait de rassurer cette personne. Ce qui évidemment, n'était que le contraire...Elle le détestait tant, pour ça, mais ne pouvait montrer une quelconque résistance, de peur qu'il ne s'énerve, ou encore, qu'il aille le répèter, et de ce faite, qu'Aizen l'apprenne. Puisque ces deux-là étaient très proches, et du coups, ils se disaient beaucoup et elle payerait sûrement sur encore plus de sa liberté.
Se sentant à nouveau seule et du coups mélancolique, elle aurait voulu retrouver juste devant elle Ichigo, Ishida, ou encore Chad pour sauter dans leur bras et pleurer dans ceux-ci, mais elle ne le pouvait, n'étant pas ici. Leur visage, leur chaleur, leur parfum et tout cela lui manquaient, mais il fallait sans doute juste attendre, attendre que son sauvetage réussit et qu'elle retourne alors à Karakura. Là-bas, au moins, elle pouvait rigoler, discuter, retrouver Tatsuki et pouvoir entendre la douce voix de ce roux qu'elle aimait, mais évidemment, maintenant, elle ne le pouvait plus non plus. Pourquoi une telle chose venait d'arriver, et pourquoi vouloir absolument d'elle parmis ces arrancars. Elle ne le voulait pas, elle voulait juste qu'ils acceptent de la laisser partir, rien qu'en voyant la détresse de cette jeune rousse. Mais bien évidemment, ils n'accepteraient pas, tant qu'elle était avec eux, et qu'elle pouvait les aider à gagner, c'est tout ce qui comptait pour eux...Ces monstres à soif de pouvoir et de puissance.
Continuant alors de suivre Gin Ichimaru, elle ne se doutait de ce qu'il allait se passer, elle se contentait simplement de suivre les pas de ce dernier d'un pas lent et peu enchanté. Elle aurait pourtant tant voulu deviner ce qu'il se tramait dans sa tête de fou. Qu'avait-il encore comme idée pour l'emmener si loin de tout ce qu'elle connaissait de ces lieux. Effectivement, ça devait faire déjà un bon moment qu'ils marchaient, prenant un couloir, puis un autre, comme ça sans cesse. Avait-il seulement encore l'idée de tuer l'un de ses amis devant ses propres yeux, ou allait-il être coopérant...Elle doutait vraiment que ce soit la deuxième solution, vu son esprit tordu. Mais que faire s'il persistait dans cette solution, dans cette idée, elle se devait de réagir, mais en ce moment, elle ne faisait que le guetter tout en le suivant toujours, évidemment. Elle n'avait jamais compris le genre de personne comme lui, bien qu'il soit sûrement bien unique. Comment pouvait-on vouloir la mort de quelqu'un avec autant d'amusement et surtout, comment pouvait-il se délecter des souffrances des uns et des remords des autres ? Alors qu'elle, elle ne supportait même pas de voir une seule petite goutte de sang couler du corps de quelqu'un, et supportait du coups, encore moins de savoir quelqu'un malheureux. Comment deux aussi contraires pouvaient rester ensemble et si calmes ? Elle savait que ne devait rien dire, cependant, certains paroles de reproches, de rage et de tristesse menaçaient bien souvent de sortir sur un coups trop fort d'émotions. Mais elle savait aussi que sur ce coups, elle ne macherait pas ses mots...Ce qui, à nouveau, lui coûterait cher...Elle ne supportait pas ce silence, ce pour quoi elle devait respecter tous ceux qui se trouvaient ici-même, alors qu'elle aurait voulu faire comprendre qu'elle était contre, contre toutes leurs habitudes et surtout, contre le faite qu'ils se délectent à ce point de ce sang...Du sang des innocents...
Alors que depuis qu'ils étaient rerentrer dans et qu'ils avaient traversé, salle, couloirs et ainsi de suite, elle désespèrait de plus en plus à ce qu'il ait changé d'avis quant à laisser ces sauveteurs la sauver...Ca faisait alors un moment que notre petite humaine avait arrêter de pleurer, de trembler et tout le reste, et qu'elle suivait alors Gin, toujours dans le plus grand silence, quoi que toujours curieuse et sous le choc. Plusieurs fois, elle le voyait comme chercher des indices, des traces ou même autre chose, enfin, quelque chose lui prouvant le chemin emprunté par les autres humains au désir de sauver la rousse ici présente. Mais est-ce que seulement il allait trouver ce qu'il cherchait, tout ce qu'elle espèrait c'était que non. Mais après tout, elle n'avait à nouveau pas le choix, et sa misérable envie n'était rien pour eux, qui rêvaient puissance et bagarre...Que pouvait-elle faire alors ? Si ce n'est garder le silence...
Alors que pour seul bruit règnait celui des pas de nos deux aventuriers, si l'on puit dire, on sentait comme une envie grandir en Gin. Avait-il découvert quelque chose d'intérressant pour lui ? Ou avait-il découvert le "quelque chose" qu'il cherchait depuis depuis qu'ils étaient revenus dans ce château ? Elle se le demandait bien justement. Le voyant même de temps en temps regarder vers les murs, vers le sol et tout le reste, il semblait de plus en plus trouver une piste menant vers ce qu'il souhaitait depuis le début. Mais lui demander romprait ce silence qui lui faisait un peu du bien, vu que c'était un des rares moments où elle ne l'entendait pas dire une chose sadique ou encore dénué de tout sens...Ce qui, évidemment, n'était pas étonnant pour quelqu'un comme lui...Elle semblait aussi intriguée quand elle le vit se stopper un instant, comme regardant vraiment avec beaucoup d'attention un mur, et sur celui-ci, se dessinaient des traces faisant penser à des coups de flèches de Quincys, mais évidemment Orihime Inoue ne reconnut pas de suite ce que c'était réellement, ne se doutant d'une telle chose. Mais c'est en voyant le visage à nouveau sadique et plein d'amusement de Gin qu'elle comprit que c'était mal...Et que donc, il devait avoir enfin ce qu'il souhaitait. Etait-ce celui qu'elle aimait tant, Ichigo Kurosaki, ou est-ce l'un des deux autres amis, Chad ou Ishida. Elle avait peur, et sentait à nouveau son visage changer, comme devenant triste et empli de doute. Qu'allait-il lui dire à présent ? Est-ce que ce shinigami allait lui forcer de tuer ses amis ? Où allait-il s'en charger lui-même. Dans tous les cas, elle allait sans doute se sentir à nouveau mal et allait peut-être à nouveau fondre en larmes devant celui-ci, même si elle ne le voulait pas.
Alors qu'il venait à nouveau de se tourner vers notre jeune et jolie petite rousse, elle le vit sourire toujours aussi sadiquement et elle sentit qu'il allait lui annoncer quelque chose qui l'amusait et qui donc, allait blesser Orihime. Elle s'attendait à tout sauf à ça...Quand elle entendit que ces traces étaient bien celles d'une arme d'un de ses amis, et qu'elle comprit qu'elles venaient d'un Quincy, elle comprit que c'était Ishida...Elle se raidit, comprenant que Gin allait le faire souffrir et le tuer sous ses yeux. Et c'est en entendant les paroles de ce dernier qu'elle comprit qu'à nouveau, elle n'avait pas le choix et pas la force de le contredire.


"Ish..Ishida...Non ! S'il vous plait...Ne le tuez pas, laissez-le en vie. Je sais que le faite qu'il soit venu ici pour me sauver est mal selon vous, et que vous ne voulez pas me laisser partir, mais ne le tuez pas. Je serais même prête à vous promettre de rester avec vous même s'il tente de me sauver, uniquement si vous me promettez de le laisser partir en vie...S'il vous plait."

A nouveau tremblante et les larmes refaisant surface, elle se sentait de plus en plus mal rien qu'à cette idée...Evidemment, elle tiendrait sa promesse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renard   Sam 2 Fév - 18:23

Gin était surexité à l'idée de voir le jeune ami de la petite rousse Inoue Orihime soufrir devant les yeux de celle qu'il voulait sauver des griffes du Hueco Mundo...Cependant la jeune fille ne lui paraîssait pas asser triste à son gout...il voulait qu'elle souffre le plus possible pour enfin prendre sa revanche sur le monde des humains qui l'avait tant rejeter quand il vivait encore... et sur la soul society quoi l'avait rejeter aussi avant qu'il ne deviennent shinigami puis vice-capitaine puis après Capitaine de la 3eme division du gotei 13. Si il faisait tant souffrir les gens ce n'était pas du tout comme certains le pensent parcequ'il était complètement fou et qu'il n'entrait pas dans la normale d'intelligence... mais parcequ'il avait lui même beaucoup trop souffer à cause des autres qui riaient sous son nez. Il n'avait d'ailleurs jamais vraiment compris pourquoi ils riaient mais il savait que ce n'était pas pour le gratifier d'une quelqu'onque manière,i même d'une façon des plus amicale qu'il soit. Tout ce qu'il savait et qui était presque son seul but dans sa petite vie était de se venger de ces minables qui ne l'avait que trop rabaisser durant toute cette longue periode sur terre puis au soul society. Il n'arrêtait pas de fixer dans les yeux la jeune fille qui n'ayant pas un air si triste que sa en revanche avait l'air térrifiée par le spectacle qu'elle observait impuissante au fur et à mesur du "périple" dans las noches. Gin voyait bien qu'elle esayait de ne lui montrer qu'un infime partie de sa tristesse ce qu'elle réussissait plutot bien d'ailleurs mais il voulait plus, il voulait qu'elle craque mentalement complètement, et ce n'est qu'à ce moment là qu'il serait pleinement satisfait de ses actions... Gin et Inoue se regardèrent longtemps après que Gin lui est dit ce qu'il essayait de trouver dans l'immense palais blanc, mais la jeune fille détourna légèrement les yeux puis fini par lui dire:

"Ish..Ishida...Non ! S'il vous plait...Ne le tuez pas, laissez-le en vie. Je sais que le faite qu'il soit venu ici pour me sauver est mal selon vous, et que vous ne voulez pas me laisser partir, mais ne le tuez pas. Je serais même prête à vous promettre de rester avec vous même s'il tente de me sauver, uniquement si vous me promettez de le laisser partir en vie...S'il vous plait."

Il la regarda d'un air plutot intriguer et se retint très largement d'avoir un énorme sourie qui ne demandait qu'à se faire voir par Inoue Orihime. Il ne put se retenir bien longtemps et il éclata intérieurement faisant place à une énorme crise de rire où n'importe qui de normalement constitué intellectuellement prendrait ce bonhomme pour un malade mentale. Gin n'avait presque jamais ressentit autant de plaisir à voir soufrire un personne car c'était surement la plus faible mentalementqu'il n'est jamai eu l'occasion de rencontrer... Il n'aurait jamais imaginé que son plan pour terrorrisé la jeune fille marcherait aussi bien que sa. Il mit quelques minutes avant de se remettre complètement de cette crise soudaine et de reprendre peu à peu ses esprits. Puis quand la crise fut enfin terminée il prit la jeune fille par la main et l'obligea à le suivre. Il devina qu'elle devait penser qu'il l'emmenait faire une petite visite à Aizen Sosuke qui se ferait une joie de la voir à genoux devant lui, lui offrant ses services de son plein gré. Gin aurait même aimer enregistrer sur une bande les paroles de la jeune fille qui l'avait fait tant rire...Il marchèrent durant un long moment où il longèrent les grand murs qui les entouraient, Gin avait un grand sourire fortement marquer sur seslèvre qui avait faillit lui débouter la machoire et déregler les zigomatiques... Inoue ne disait rien, à vrai dire il fallait mieux qu'elle ne dise rien car Gin serait encore plus sadique avec quelle qu'il l'avait été jusqu'à présent. La pauvre ne devait ^plus rien penser à part la douloureuse pensée de voir ses amis écroulés, morts baignants dans un bain de sang...Tout le contraire de gin qui lui aurait bien aimer même adoré voir cette scène qui paraîssait si..."drôle...". Des marques de passages apparaîssaient de temps à autres sur les murs indiquant ainsi le chemin qu'avait prit Uryuu Ishida...cela montrait aussi qu'il avait du combattre de nombreux monstres car des petits tas de poussières jonchaient le sol sur toute la longueur de cet énorme couloir qui n'en finissait jamais. ( eh bah il ya tant de monstres que sa dans las noches??? pour que des petits tas "jonchent" le sol faudrait vraiment une armée..et en plus dans un seul couloir sa me paraît un peu louche cette hisoire je me trompe???) (bah j'ai peut-être éxagéré un peu mais c'est presque sa et pour répondre à ta question...oui il y a plein de monstres tout pas beau dans las noches^^" faut quand même défendre Aizen un peu non? sinon il se ferait détruire par tout les shinigamis que la soul society envoie en masse dans le Hueco mundo pour récolter des information avant la bataille de cet hiver qui sera sans aucun doute très...comment dire..."sanglante".) (Ok merci des explications tu peu reprendre...) (*quel chieur quand même juste pour une expression que j'ai très légèrement éxagérée*) (j'ai tout entendu je te signale que je suis en toi alors évite de dire tes salades OK?) (pfff désespérant, enfin bon laisse moi continuer on règlera sa après...) Gin commençait à fatiguer à force de traîner inoue qui ne le faisia ten aucunncas aller plus vite et le faisait plutot rallentir et aussi à cause de la chaleur des couloirs de las noches...Gin était en sueur on aurait presque dit qu'il venait de prendre son bain et qu'il n'avait pas eu le teps de sécher.... Inoue paraîssait quand à elle plutot concentrée dansses pensées, elle essayait sans doute de chasser de sa tête l'idée qu'elle puisse un jour voir ses camarades morts devant ses yeux sans qu'elle ne puisse rien faire pour les aider. Ou alors peut-être regrettait elle les paroles qu'elle avait dites à Gin avant qu'ils ne se remettent en marche. Gin n'en savait pas grand chose mais il essayait de deviner en regardant les traits d'expressions du beau visage encore si jeune d'inoue. Ils arrivèrent à un croisement d'ou se séparait deux chemins complètement différents l'un de l'autre... l'un était très clair et menait à la grande salle ou trônait aizen et ou se réunissait l'espada quotidiennement et l'autre beaucoup plus sombre menait sans aucun doute au sous sol de cet énorme chateau qu'était las noches. Gin et Inoue s'arrêtèrent net devant les deux chemins, Gin lacha la main de la jeune fille et inspecta soigneusement la salle essayant de ne pas laisser le moindre indice qu'il pourrait trouver de côter. Lajeune fille quand à elle regardait Gin se demandant bien ce qu'il faisait encore comme numéro...allait il découvrir un indice qui la rendrait malheureuse ou encore avait il perdu la trace de son ami, ce qui l'arrangerait bien...elle n'en savait rien mais bientôt Gin s'arrêta devant un mur qui avait été "briser" à un endroit ou plutot d'après Gin "asipirer"... Il ne pouvait donc s'agir que de la trace qu'un Quincy laisse quand il réccupère les particules spirituelles pour former son arc et tirer ses flêches. Gin eu à nouveau un petit sourir sadique et regarda Inoue de ses yeux plissés^^. Il s'approcha d'elle tout doucement l'observant, puis il fini par se tenir de toute sa hauteur devant elle et lui annonca la nouvelle...peut-être bonne ou mauvaise c'était du 50/50. Mais Gin voyait dans son regards qu'elle penchait pour la deuxième option... Gin allait enfin répondre à la jeune fille. Il leva la tête et dit:

je ne pense pas que le faite qu'il veuille te sauver soit mal...au contraire si c'est bien ton ami il va me procurer un immense plaisir quand je serait en train de le tuer et que je te verrait souffrir à la seul vue de son sang hahaha...

Il se retourna puis emprunta le chemin le plus clair que Ishida avait eu l'intelligence d'emprunter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le renard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le renard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le renard en tube
» Le Corbeau et le Renard (façon Pierre Perret)
» Le Corbeau et le Renard (humour)
» Le Corbeau et le Renard
» AU SECOURS ! ELLE VEUT DES FRAISES... de Gaëlle Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach No Kimitsu :: Hueco Mundo :: Las Noches-
Sauter vers: