Bleach No Kimitsu

créer ta propre destinée...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Olivya.Crazy.Moonie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Olivya Silence Menaed

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 30
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 8:47

[ Désolée, j'ai un peu remanié la présentation, mais j'avais toute une ise en page, si ca gène je me mettrais conforme à la Fiche ]

Nitro frappée parfum aphrodisiaque



O L I V Y A | S I L E N C E | L L E W E L L Y N | M E N A E D


I D E N T I T É
    Nom : Menaed.
    Prénom : Olivya (écorchez son prénom et vous aurez le droit a une jolie tombe), Silence & Llewellyn.
    Surnom : Oli, Lili, Crazy, Moonie.


I N F O R M A T I O N S
    Date de Naissance : 31 octobre.
    Age : 16ans
    Signe Astrologique : Scorpion.

    Quelles sont les aspirations de votre personnage?
    La paix dans le monde, que les petits enfants du tiers monde puissent vivre et réussir son examen qui approche vers Avril… Vous y croyez ? Olivya voit les choses en grande envergure ! Elle espère que bientôt les femmes seront à ses pieds, les hommes aussi. Les gays au pouvoir, et implanter des McDonalds sur Mars !
    Nature du Pouvoir : THE BEST POWER OF THE WORLD ! Mesdamesmesdemoisellesmessieurs accueillaient la seule qui pourra vous envoyer dans un dictionnaire, dans un bon Stephen King ou pire… Dans les aventures des « Messieurs et Madame.. » Mais si vous savez ! Ces bouquins là : Madame Moi-je… (vous voyez pas ? tss, allez fouiner dans la bibliothèque de votre petite sœur) Ben voilà, la mistinguette peut vous transporter dans n’importe quelle trace écrite… Le moyen d’en sortir ? Actuellement, finir le bouquin. Priez pour qu’elle ne vous envoie pas dans « Ca » où le héros meurt… Et bien évidemment l’habituel « Voir les fantômes » mais ce pouvoir lui fait franchement, ni chaud, ni froid.


C A R A C T E R I S T I Q U E S
    Description Physique : Ciel ! Que vois-je ? L'heure de la description physique ? Et impossible visiblement de se contenter de "petite, mince, cheveux blond platine, yeux bleu colbat". Bon, ça ressemble à du morse et je suis en train de perdre du temps, certes... Donc, mettons-nous-y.
    Ce petit être exaspérant s'il en est, est effectivement petit, mesurant très exactement 1,54 m. Quoi de moins impressionnant ? Il faut presque faire attention de ne pas lui marcher dessus, comme on lui a souvent dit. Remarque qui vexe de nombreuse fois Oli, répliquant que c'est parce que son intelligence lui pèse trop, et que plus c'est petit, plus c'est mignon, parce que Olivya n'a pas la classe d'être modeste, non c'est un luxe trop cher pour elle. D'autant que l'individu n'est pas grosse... Elle est même fluette, svelte, mince, limite anorexique, ou l'on dira comme on voudra.
    Les seules choses pouvant l'aider à se faire remarquer, ce sont ses yeux d'un bleu céruléens, ressortant sur son visage rond et pâle. Il y a aussi le système capillaire : des cheveux blonds platine aux reflets mordorés, ces reflets étant surtout visibles en été. Ses cheveux sont passés par de nombreuses teintures, mais actuellement, Olivya les laisse à la normale, comme on dit chez nous. La « petite » Olyvia s’habille version "fashion" de rouge blanc et noir. Elle possède un certain charme, des formes assez rondes mais pas opulentes - voir même un bonnet B, en fait – et une taille marquée. Bref, l’on reconnaît toute de même que c’est une adolescente en la voyant, même si elle n'a pas cette particularité d'être cette super bimbo magnifique qui fait craquer tout les hommes. Non, elle est d'une beauté dynamique, tout comme son caractère, passons donc au point suivant.


    Description Psychologique : Oli est d'un caractère anti-héroïque (parce que je hais les petits héros parfaits) et elle est donc doté de plusieurs qualité/défaut :
    "Ciel ! Un dragon ! Oh mon Dieu ! Je suis bloqué par ce sable mouvant ! OLIVYA ! Occis ce dragon féroce et vient m'aider !" Il est bien optimiste, celui qui dit cela ! Olivya sera bien la dernière à combler sa requête ! Quand on n’a pas le choix, d'accord, pourquoi pas faire preuve de bravoure ? Mais, si d’aventure une Sortie de Secours s'offre... Pourquoi s'embêter ? Pourquoi risquer sa peau ?
    De la même façon... "Les femmes et les enfants d'abord"... Quelle est cette plaisanterie ? Pas de discrimination positive : Tout le monde en même temps ! Ou mieux : OLIVYA D'ABORD ! Tant pis pour les autres... Et VIVE ELLE-MÊME !
    Il faut aussi signaler qu’Olivya peut aussi bien dire des choses d'une intelligence rare et sortir une imbécillité du plus beau genre... Têtue comme un âne, elle ne change de position que dans la condition où y rester serait nuisible à son intégrité physique... Ne parlons pas de son intégrité morale, elle n'a pas de morale du tout. Atteinte d'une mauvaise foi aiguë, il est bien évident qu'elle ne se trompe JAMAIS. Toujours elle a raison. Et si elle a tort, elle a raison d'avoir tort, sachant que l'autre à tort d'avoir raison : Il est pourtant bien légitime que l'autre ait tort tandis que Oli ait raison ! Crazy est une éternelle capricieuse. Et ses caprices coûtent chers, mais ce n’est pas un problème majeur, après tout elle est riche. Vous ne vous étonnerez donc pas si je vous avoue qu’elle est également arrogante et prétentieuse. Imbue d’elle-même, égoïste et égocentrique. Sachez qu'elle se considère comme parfaite, et que plus parfait qu'elle il n'y a point. Une autre particularité très importante : elle est hyperactive et très gamine, pour une jeune ado de 16ans. Oli s’aime elle-même. Quoi de plus naturel quand on est la femme la plus sublime du monde... Elle aime le noir et avoir peur. Le grand frisson la passionne, Elle aime aussi la viande bien rouge. Si elle continue elle va nous faire une crise cannibalisme. Et l'alcool et le chocolat. Mais pas n'importe le quel, le chocolat praliné au noisettes ! Elle s'y connait aussi énormément en poisons et collectionne tous ceux qu'elle à put trouver, il est impossible de l'avoir sur ce sujet. Elle apprécie également la musique jouée au violon et/ou au piano...
    Elle déteste les araignées, et les insectes en tout genre. "Ciel ! Wilehem ! Occis ces méchantes bêtes pour moi !" (voila, ça se résume à ça) Elle déteste donc tout ce coté la. Elle a la phobie du tonnerre et des éclairs. Et même si elle aime avoir peur, ce genre de peur ne lui plaît absolument pas. Devoir se réfugier dans les bras de son fidèle domestique Wilehem – qui subit de jour en jour ses caprices - ne l’enchante absolument pas. Elle déteste aussi qu’on la réveille, cela peut entraîner une grosse colère de la part d’Oli. Et gâcher toute votre journée, et la sienne... De par son aspect physique, elle est déjà spéciale. Oli aime manger des marshmallows grillés et martyriser les plus petits …Sinon, plus pour embêter le monde que part idée de sauvegarde de la faune, elle est végétarienne et par conséquent elle ne mange ni œuf, ni poisson, ni viande, ni lait, ni miel, c'est donc le parcours du combattant pour lui préparer à manger surtout qu'elle n'aime pas les légumes, ni les pommes de terre…


H I S T O I R E
    [HJ - J'avais la flemme de faire long v__v]

    Un jour, Olivya naquit, n'ayant sans doute pas grand chose à faire d'autre dans le ventre de sa mère... Sa sortie étant une erreur qu'elle se reprocha durant toute sa courte vie pourtant joyeuse. Oui parce que sa mère finit internée en psychiatrie en prenant une poupée pour sa fille – ca aide pas dans les relations sociales.
    Ses parents étaient propriétaires d'un marquisat en Autriche, dans un coin où… STOOOP ! Pas de personnes euh normales on va dire ( ui ui sa existe). Pas de personnes normales ou que ceux qu'on y invite ! Pourquoi ? Mais parce que ses parents sont un phénomène, et en plus c’est un animal polluant, bête et nuisible, tout le monde sait ça. C'est donc là qu'aurait dû vivre Olivya. "Qu'aurait dû" Parce que ses parents y laissèrent a der Großvater und die Großmutter pour aller vivre en England. Oli parle donc l'anglais et l'allemand, avec l'accent autrichien que son père lui a légué comme héritage avant posthume. Sans oublier le Japonais qu’elle a apprit en voyageant dans Mémoire d’un Geisha – ou vivant dans sa famille d’accueil, au choix.

    Durant cette vie, elle passa la moitié de son temps à rudoyer les professeurs et instituteurs, jouant à la petite débile qui n'y comprend rien. Tant pis pour les mauvaises notes : C'était si drôle de les voir s'arracher les cheveux... Et les rencontres avec Vati... Tellement agréables ! Le père (Vati) qui brûlait toujours d'envie de tuer les profs... Vous ne me suivez pas, vous ne comprenez toujours rien à son existence ? Je résume donc : Son père est décédé laissant à la petite chtarbe un héritage qui pèse plus lourd en billet que quatre 4x4 et sa mère est une folle qui a tenté d’étrangler sa fille internée à l’hôpital le plus proche. Ainsi donc la petite Olivya grandit dans un merveilleux palace in England avec ses grands parents. Ayant même le droit à son propre majordome qui la suivait partout. De temps à autres elle se rendait a l’asile, observait la déchéance de sa mère, la prenant pour une poupée, mais grâce à l’argent, la gloire et l’amour (amour, gloire et beauté…) elle put se forger une personnalité quelque peu décalée et pas toujours appréciée.

    A ses dix ans, der Großvater und die Großmutter décidèrent d’inculquer à Crazy la valeur du voyage. Go to the Japan donc. Oui parce que le rêve secret de Mamie et Papi était d’y aller. Chose faite, malheureusement pour eux, ils y laissèrent leur cœur dans l’avion. Après quelque crise de larme, un héritage en plus, la petite Crazy fut mise en orphelinat – Japonais l’Orphelinat, on allait pas lui faire reprendre l’avion toute seule nan plus. Mais c’est que ça de la ressource la bestiole. Après quelques formalités administratives, des gueulantes de la part de la blonde, elle finit dans une merveilleuse famille d’accueille : Un ambassadeur et une bibliothécaire qui prirent soin de la gamine comme leur propre fille, et Olivya leur rendit très bien, croyez moi – oublions pas son Majordome, qui la suit toujours et éternellement dans cette histoire. On pourrait croire qu’autant de drame ait atteint psychologiquement la pauvre Moonie ? Mais non ! En fait si, mais Olivya s’est toujours convaincue personnellement que sa maman & son papa vivaient toujours, elle rédigea même un petit journal pour eux. Paix à leur âme.

    Vers ses onze ans, la demoiselle qui appréciait le lourd plaisir qu’est la lecture, murmura une phrase de son livre du moment « Oui-Oui au pays des jouets ». Et aussi étrange que l’est un rôti de bœuf dans l’assiette d’un éléphant, la jolie blonde se retrouva… Propulsée dans ce monde fantastique fait de bisounours, pantins et autre Barbie coup de soleil. Lorsqu’elle eut terminé toute la joyeuse histoire – Ciel, le grand Barbossa le pirate avait volé le gâteau de Ken – elle retourna dans le monde humain. Surprise tout d’abord, la jeune fille se rendit compte de la chance qu’elle avait ! C’était avoir un merveilleux contrôle sur l’imaginaire que voila ! Alors, pour s’évader et retrouver toute sa famille, que fit Olivya ? Elle retourna dans ce journal qu’elle avait, quelques années plus tôt, consacré à ses parents. Whaou, génial le voyage pour revoir Papa, Maman, Papi et Mamie qui sont censés être morts.

    Aidée de son fidèle Wilehem ils partirent à la conquête du monde (c’est Minus et Cortex…) et… Hum je m’égare. Aidée de son fidèle Wilehem, seul à ce jour à connaître son pouvoir, ils partirent en voyage initiatique découvrir les merveilles des livres japonais ! Voyage qui se résuma à la simple ville de Karakura, ville où elle habite maintenant. Etrangement, dans cette ville si calme, la petite fille put récemment voir des êtres en hakama noir « konnichiwa », et des monstres hideux « retourne a Halloween Town, Jack t’y attend ! »


Dernière édition par Olivya Silence Menaed le Mar 11 Mar - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivya Silence Menaed

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 30
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 8:48

A U T R E
    Animal : Chat, noir & blanc : Madblack
    Post RP : quelques questions existentielles comme : « Qu'est-ce qu'on mange ? » « Où est la confiture de fraises ? » « ON FAIIIIT QUOI ?! ». Éventuellement aussi un peu d'études et de sérieux dans ce maigre tas de chaire et d'os. Mais il ne fallait pas trop en demander, parce que la miss était nerveuse, sur excitée, incontrôlable, folle, déjantée et tapez ici tout autre synonyme d'hyperactive merci. Vous l'avez donc compris, côtoyer la Dominatrice Suprême –hem, hem– tous les jours est déconseillé pour votre santé physique et morale. Surtout morale en fait. Mais si par le plus des grands hasards vous arriviez à supporter cette boule de gaieté vous pourrez vous vanter de pouvoir affronter tout un asile ou pire : des gosses de maternelles affamés. Oui parce que la Blonde a un mental comparable à celui de ces petits gamins explosifs qui vous font regretter d'avoir pris baby-sitting comme métier d'été. Le pire dans cette histoire, c'est que si vous surviviez, comparé au baby-sitting, vous ne seriez pas rémunéré pour ce ô combien épuisant emploi qu'est de garder la petite Oli en place – chose impossible, mais impossible n'est pas français.

    Bref Oli était une blonde pleine de vie. Blonde pleine de vie qui déboula a Karakura avec la merveilleuse – et stupide – idée de dominer le monde par le rire et l'épuisement mental ! Oui elle y arriverait ! D'abord Karakura, puis le Japon et enfin le Monde ! Comme cette souris la, dans ce dessins-animé, mais si vous savez, les deux rats de laboratoire. Minus et Cortex ! Crazy était le mixe de ces deux souris : l'intelligence de Minus et l'ambition de Cortex ! Chose difficilement complémentaires et pourtant, Olivya ne cessait d'impressionner par ces petits traits de caractère complètement retro et décalé. Mais le plus impressionnant dans toute cette histoire fût certainement l'endroit où elle se trouvait : La bibliothèque. Qu'est-ce qu'une élève aussi bruyante qu'elle faisait dans ce sanctuaire qui vouait un culte au silence le plus total. C'est une bonne question qui restera pour l'instant sans réponse, parce que ni Oli ni moi-même, narratrice acharnée, ne vous le dira pour l'instant. Notez simplement qu'en bonne enquiquineuse professionnelle, elle ne se contenta pas d'aller a la bibliothèque elle y imposa sa présence avec le bruit digne d'une fanfare – éléphant importé d'Inde comprit.

    Le pauvre silence qui n'avait pourtant rien fait se retrouva massacré par une fille en manque d'action. La petite Oli elle parcourrait les rayons de la bibliothèque chantant à tue-tête une chanson anglaise au rythme visiblement acidulé (everybody’s gonna love today !). Elle s'arrêta devant une des nombreuses étales poussiéreuses, monta sur la pointe de ses pieds et chopa un livre a la couverture cornée avec un nom pour le moins étrange « Voyage spatio-temporel et autre monde dont vous ne connaissez pas l’existance de Edward Travil ». Un sourire illumina son visage rond alors qu'elle bondissait tel un lapin dans toute la bibliothèque avant de monter sur une table, de s'asseoir dessus et de commencer la lecture de ce livre très passionnant qui expliquait comment faire de super voyage digne du Club.. - censuré, la pub est interdite, autant pour moi – sans passer par une agence de voyage au service trop blonde pour être honnête.

    En lisant a voix haute un passage fort passionnant, expliquant qu’on pouvait voyager a travers les livres, elle se leva d’un bond, hurlant un « YEAYYYYYYYYYYYYYY » incompréhensible pour quelqu’un non informé – soit toute la bibliothèque – et se mit a danser sur la table avant de sauter à pieds joints sur la terre ferme et de courir dans les rayons pour trouver un livre susceptible d’être intéressant pour son expérience fort passionnante. Elle en trouvant un, elle retourna a sa table aussi bruyante que lorsqu’elle en était partie, leva sa main par-dessus le bouquin pour partir et…

    Les laissa retomber le long de son corps, il était nettement moins drôle de partir toute seule dans le pays des livres ! Elle prit les deux bouquins sous son bras gauche, foutue sa main droite dans sa poche et scruta les rats qui infestaient cette bibliothèque. L’un des prétendus Rats était un délégué. LE délégué super beau qu’elle connaissait de nom et de vue : Duo Maxwell, je cite chef des Premières ! Crazy n’eut jamais la chance d’entamer une véritable discussion avec l’Apollon souriant, mais d’après les témoignages de ses rares amies qui pouvaient la supporter, il serait peut-être le seul être sur terre à pouvoir la concurrencer en bonne humeur ! C’est guillerette qu’elle posa les livres sous le nez du pauvre lycéen qui n’avait rien demandé et qu’elle hurla – comme elle faisait depuis sa venue dans la bibliothèque et plus généralement dans l’école.[/i]

    Crazy – LALIIIIIIIIHO GUEULE D’ANGE !

    Un sourire Colgate illumina sa figure enfantine. Alors qu’elle préparait son plan machiavélique, la suite est une autre histoire…


    [Ce RP se passe donc au collège de Karakura, il n’y a pas de suite, c’est juste un test RP, non ?]


Dernière édition par Olivya Silence Menaed le Mar 11 Mar - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aizen Sôsuke
~ Maitre de Hueco Mundo / Shinigamis traître / Modero ~
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 21/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
10/10  (10/10)
Experience:
0/250  (0/250)

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 10:10

Bonjour à toi Smile
Malgré la grande qualité de ta fiche, que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, nous n'acceptons pas les personnages inventés pour l'instant.


Si tu voulais transposer ton choix sur un autre personnage de la série, je pense que je te demanderai juste un autre post rp, le reste ma fois, il me semble que tu te débrouilles pas mal.

Sinon si tu ne souhaites pas un perso existant MP moi, on en discutera Smile


Bonne journée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivya Silence Menaed

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 30
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 14:47

Nyork >___< Bon je me rédirige vers Yoruichi-sama alors
[Ce post RP est en tout point identique à celui d'RPG-Bleach car je suis l'incarnatrice de cette même Yoruichi sur ce forum]




Alors que l’ombre du soleil se dessinait, un chat solitaire marchait sur les pavés d’une rue quelconque. Mais ce félidé, contrairement à la rue, était tout sauf quelconque. Mais seule une poignée de personne le savait. Le félin sombre poussa ce qui sembla être un soupir avant de continuer sa longue marche. Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas venue dans cette ville. De vieux souvenirs montèrent dans la tête du neko, alors qu’il continuait sa longue marche vers cet endroit inédit que quelques uns connaissent et d’autres ignorent.

Yoruichi s’arrêta de marcher et s’assit en pleine rue, observant les rares voitures qui passaient à cette heure-ci. Shihouin remarqua cependant l’arrivée en masse de collégienne. Son poil se hérissa aussitôt alors que le dahu se relevait, prêt à déguerpir. Les lycéennes étaient comme, si ce n’est pire, Urahara. Toujours à prendre tout ce qui est susceptible d’être moelleux et doux dans leur bras. A serrer ces pauvres bêtes jusqu’à l’étouffement. Et on se demandait encore comment cela se faisait-il que les chats s’enfuient dès qu’ils voyaient des jeunes filles ? !

L'animal commença donc sa lourde tache que de galoper jusque dans un buisson, avant que la main fatidique ne s’abatte sur elle. La lycéenne demanda a son amie pourquoi le chat s’était enfuie, elle eut pour réponse un haussement d’épaule. Yoruichi, elle, restait tapie dans son buisson, attendant patiemment que le danger soit totalement écarté. Ces jeunes élèves étaient encore bien gamines dans leur tête, elles semblaient… hors du temps, tant l’obsession de serrer une pauvre bête vivante dans les bras était puéril.

Une fois sûre, l'ancienne aristocrate ne pourrait pas être susceptible de séance de câlin sans son consentement, la déchue continua sa longue marche. Mais que faisait-elle donc ? Que cherchait-la partenaire de Kisuke ? Simplement prévenir un ami de longue date. Les chats, errants toujours ça et là, entendaient tout. Et ils se passaient l’information entre eux ! Un véritable réseau d’informateur se dissimulait dans la ville, sans que personne ne le sache ! Evidemment, les chats ne parlent pas – exception faîte de l’Exilée, bien sûr. Cependant, ce réseau d’informateur était probablement le plus sûr de toute la ville, et Yoruichi pouvait en bénéficier.

Elle faisait, elle aussi, partie de ce très prisé cercle d’informations. C’est ainsi qu’une nouvelle plus ou moins grave. Et la première personne qui devait le savoir était l’ancien capitaine de la douzième division. Après quelque temps de marche, le soleil s’était déjà bien levé par ailleurs, elle trouva enfin l’endroit sibyllin. Elle posta à l’entrée alors que les deux « sous-fifre » d’Urahara balayait la cours. La réaction de la plus vieille ne se fit pas attendre. La petite fille timide se jeta devant le chat, en admiration devant une chose aussi mignonne. Commençant à perler comme on parle au bébé, Yoruichi craint que bientôt, elle finirait contre cette poitrine, une nouvelle fois caliner contre sa volonté.

Heureusement, Tessai expliqua à la gamine qu’il s’agissait là de Yoruichi, l’un des meilleurs amis de Kisuke. Ururu s’éloigna donc du félin, et courut prévenir son chef. En un clin d’œil, l’homme au bob arriva, prenant Yoruichi et s’amusant à le faire voler dans les airs en hurlant des « Tu es lààà ! Yoruichi ! ». Cette dernière eut rapidement envie de vomir et foudroya de son regard perçant son ami. Urahara reposa le félin sur le comptoir, un sourire étrange sur les lèvres.

« Finalement, Kuchiki Rukia a été enlevée... Kisuke, tu sais ce que cela signifie… »
« Oui. »

Un long silence régna. Urahara semblant chercher un moyen de remédier à cette situation qu’on pouvait qualifier de crise. D’un coup d’œil entendu, ils avaient plus ou moins trouvé la solution tout les deux. Urahara proposa à son amie de rester ici, ce qu’évidemment elle accepta. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus son cher Kisuke, autant, après cette longue marche, rester avec lui… Quelque temps après, ils se mirent a parler de cet enlevement et de ses conséquences, qu’ils connaissaient tout deux.

« Je pense que le meilleur moyen serait de sauver cette enfant. Ca ne m’étonnera pas que ce gamin, Kurosaki Ichigo, une fois réveillé te demandera de l’entraîner, pour qu’il puisse sauver Rukia plus tard… »

Un sourire sembla se dresser sur ses babines. Imaginer un chat sourire est une chose complexe, mais en tout cas, sa voix témoignait bien de l’humeur du félidé.

« Je pourrai leur servir de guide… De ce que je sais, Inoue Orihime et Yatsuara Sado ont aussi des propriétés particulières… Sans parler du Quincy. Je vais les entraîner. Urahara, je te fais confiance pour la suite des événements. »

Son ami visa son bob sur sa tête avec un sourire. Dix jours, c’était le temps qu’ils s’étaient donné. C’étai très court, mais il fallait à présent agir vite. Effectivement, les dix jours passés, Yoruichi accompagna la troupe jusqu'à la Soul Society. Séparés lors de leur intrusion au Sereitei, le sauvetage de Rukia ne dépendait plus que d’eux, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aizen Sôsuke
~ Maitre de Hueco Mundo / Shinigamis traître / Modero ~
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 21/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
10/10  (10/10)
Experience:
0/250  (0/250)

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 20:18

Moi comme je t'ai dis cela me va tout à fait Smile
Ton niveau de rp est suffisamment bon pour jouer Yoruichi !

Tu as donc mon oui Smile



PS :
Citation :
« Et encore un mégalomane qui veut dominer le monde ! Ben voyons, comme c'est original. »

C'est qui que je m'en occupe personnellement ? Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 21:05

Mdr Aizen x)

Bon, bref... j'ai la flemme de lire, et comme Aizen à l'air d'accord, je ne vois pas d'inconvéniant pour te donner aussi ma voie Very Happy et bienvenue, bien sûr ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kon
~ Admin Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille d'experience
LvL:
0/0  (0/0)
Experience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mar 11 Mar - 21:30

Alors voici la voix de la sagesse qui rentre dans l'action. Tout d'abord je voudrais que tu change ton avatar et ton pseudo pour qu'il n'y ai aucune confusion, merci.
Ensuite je voudrais savoir si tu pourrais enlever le liens qu'il y a tout en haut de la page car il deforme tout le post et c'est très désagrébale.
Pour ce qui est de ma voix je pense comme Aizen je suis ok tu as la mienne !
Mais avant cela fait les changements demandé merci a toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-no-kimitsu.forumsactifs.net
Kurosaki Ichigo
~ Vizards / Admin ~
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 26
Localisation : Avec ma Nell, couché dans le Désert Blanc
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille d'experience
LvL:
8/10  (8/10)
Experience:
10/80  (10/80)

MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   Mer 12 Mar - 20:13

Bienvenue je suis du même avis que Kon et tu aura ma voix quand tu aura fait les choses demandées

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-no-kimitsu.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olivya.Crazy.Moonie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivya.Crazy.Moonie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Debriefing de la journée Warmaster du Crazy Orc le 27/09/08
» [JEU] CRAZY SNOWBOARD : Jeu de Snowboard [Gratuit]
» [JEU] A CRAZY HAMSTER : Reflextion [Gratuit/Payant]
» Lien Crazy Savage
» Avez vous le livre CRAZY ABOUT CUPCAKES???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach No Kimitsu :: Administration :: Inscriptions :: Humains-
Sauter vers: