Bleach No Kimitsu

créer ta propre destinée...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ~Le calme reigne à Las Noches~

Aller en bas 
AuteurMessage
Tousen Kaname
~ Shinigamis Traître / Second d'Aizen ~
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 30
Localisation : Hum... Dans ma chemise je crois...
Date d'inscription : 14/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
9/10  (9/10)
Experience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: ~Le calme reigne à Las Noches~   Ven 15 Fév - 18:08

Un long silence s’impose sur l’immense château du Hueco Mundo… Si les quelques arrancars de bas niveau ne passait pas de temps en temps dans les couloirs, on finirait bien par croire que personne ne vit ici. Et les murs blancs, froids, n’arrangeaient guère les choses.
La simple vue de ce lieu, en faisait frissonner plus d’un, mais les créatures vivants ici, avait l’habitude de ces choses qui semblaient être nées de l’obscurité même. La lune, apparaissant sous la forme d’un croissant, éclairait de sa lueur blafarde l’extérieur du grand bâtiment, et les pièces possédant des fenêtres sur l’extérieur… Dont les appartement de Tousen. La pièce était simple, possédant un lit au draps pure, un simple bureau, et quelques sièges assez confortable. Le silence était brisé par la légère respiration du shinigami traître, assis dans l’un des sièges, dans l‘ombre d‘un coin, la tête appuyé sur l’une de ces mains. Il restait immobile, semblant être partie dans un sommeil profond et sans problème…
Seulement, penser qu’il dormait, était une erreur… Des pas retentir au loin, s’approchant rapidement de la chambre du traître… Puis on frappa doucement à ça porte, Tousen ne bougea pas. La porte s’ouvrit doucement laissant l’un de ses hollows entrer. Il passa en revu la pièce, sans apercevoir Kaname, assis dans l’obscurité. Le shinigami voulait voir, où plutôt écouter, ce que faisait l’intrus, qui avait osé venir le déranger de si bonne heure… Oui, je dit bien de si bonne heure, puisque si le jour ce levait sur le Hueco Mundo, le soleil aurait déjà commencé à réchauffer l’endroit de ces doux rayons chaleureux.

L’intrus s’avança au milieu de la pièce, portant entre ces mains, une simple bouteille, qu’il déposa sur le bureau. Il aurait put repartir directement, sans histoire, mais le malheureux s’attarda, observant la pièce, et principalement les quelques objets déposé sur le bureau. Tousen remua finalement, lorsque le serviteur bougea un stylot, redressant légèrement la tête. Le mouvement ne fut cependant pas perçu par l’intrus, trop occupé u_u…


- La curiosité est un défaut qui peut-être fatal parfois…


La voie de Tousen résonna dans la pièce, surprenant celui qui c’était introduit, dans un premier temps, avec le but de déposer l’eau qu’il avait demandé la veille.

- Pardonnez-moi Tousen-sama…


Et il sorti rapidement de la pièce, sans demander son reste. Tssss, ils commencent à prendre un peu trop de liberté par ici… Étant plutôt matinal ce jour la, Tousen fini par ce lever, sortant de l’ombre, il marcha lentement vers la table, étudiant les forces qui l’entouraient. Il pouvait sentir le calme qui emprisonnait Las Noches, tout en sachant parfaitement, qu’avec l’arrivé d’Inoue, les autres ne tarderaient pas à rappliquer. Enfin, Aizen faisait ce qu’il voulait ici, et Tousen n’était pas la pour le contredire pour l’instant, bien qu’il se risquait parfois à donner quelque conseil. Enfin…

Kaname s’emparra de la bouteille, et la déposa sur sa table de chevet avant de remettre convenablement son écharpe. Maintenant qu’il était bien réveillé, autant profiter du calme et de la paix, autant profiter du temps qui se passera avant que l’un des larbins viennent déranger Grimmjow. Cet Espada faisait tellement de bruit pour rien, il était si violent, si sanguinaire, que parfois Tousen pensait être en compagnie du capitaine de la 11ème division. Oui, il avait essayé de le punir, en le privant d’un bras, mais le pouvoir d’Inoué lui avait rendu ce membre manquant.
Il sorti de la pièce, et commença à déambuler lentement à travers les couloirs, laissant ces pas résonner dans ces couloirs vide et froid… Cet endroit si étrange, où le reiatsu de Hollow se répercutait sur les parois du bâtiment, semblant faire un étrange mélange dans l’esprit du traître… Mais ayant obtenu un bon niveau, il savait les différenciés. Il se rendit donc compte, en passant devant la chambre du jaguar, que le celui-ci ne semblait pas présent.
Ravis de pouvoir passer une matinée qui promettait d’être calme, il fini par accélérer le pas afin d’atteindre une salle dite de repos. Une salle où tous se croisaient, et pouvait discuter de tout et de rien. Il pénétra dans la pièce, constatant qu’elle était vide. Peut de gens viennent ici le matin, peut-être parce que certain sont trop grincheux pour être fréquentable au réveil…

Tousen s’avança jusque dans le fond, et choisi de s’installer la, où l’on ne fait généralement pas attention. Il s’assit en silence, reprenant la position qu’il avait choisi dans sa chambre, le coude appuyé sur la chaise, la tête posé sur sa main, il fini par fermer les yeux. De toute façon, qu’ils soient ouvert ou non, cela revenait au même pour lui… Lui qui voyait le monde dans l’obscurité, lui qui s’avançait au milieu des ténèbre, ne comptant que sur sa capacité à sentir les reiatsu, et entendre le bruits comme personne… Tousen put donc entendre et sentir la personne qui s’approchait de la pièce…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marfav2.forums-actifs.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Ven 22 Fév - 17:33

Alors que voici déjà un bon moment que Orihime marchait repensant à tous ses amis, et à ce qu'il pourrait leur arriver, si jamais, par la décision de venir sauver cette jeune humaine, ils venaient dans ces lieux. Evidemment, d'abord ils devraient se déplacer dans cette immensité blanche qu'est le grand désert du Hueco Mundo, et déjà là, ils ne seraient pas gâtés. Mais, alors, s'ils parvenaient à arriver enfin dans ce château, tout aussi mélancolique et blanc, qu'est Las Noches, ils auraient sans doute encore plus dure, face aux Arrancars qu'Orihime était obligée d'écouter. Toutes ces pensées, finirent par ne laisser qu'une seule conclusion, peu rassurante pour Orihime. Cette conclusion n'était autre que les combats, le sang et la mort...Frissonant rien qu'à cette idée, elle avança, tentant de trouver quelque chose à faire. Mais évidemment, tant qu'on ne lui donnait rien comme ordre, que pouvait-elle faire ? Elle n'avait pas grands choix depuis qu'elle était enfermée dans ce château, avec des êtres pourtant si différents d'elle. Ce qu'elle se demandait souvent, et encore maintenant, c'était pourquoi elle était ici..Pourquoi en voulait-on tant à ces pouvoirs qui n'étaient que guérisseurs selon elle, alors que beaucoup d'autres étaient bien plus puissants qu'elle...Et avait la volonté de se battre. Et la seule réponse qu'elle trouvait, c'était que comme elle n'avait pas la force de se battre, et comme elle pouvait soigner facilement, elle ne s'enfuirait pas comme cela, de peur que ses amis ne paient pour sa rebellion, ou encore qu'il y ait du sang. Mais dans tous les cas, elle n'aurait pas le choix, pas le mot à dire, et surtout, elle ne pourrait pas tenter de dissuader qui que ce soit, vu le peu de force qu'elle avait, et le peu de courage, à présent...En effet, depuis qu'elle était loin d'Ichigo et sa bande, elle ne trouve plus le moyen de sourire, ni même de rigoler, rien du tout. Plus aucune espérance, si ce n'est celle de se faire sauver, ne règnait dans sa petite tête.
Continuant donc d'avancer, la tête regardant vers le sol, presque mélancolique, Orihime ne faisait attention à rien, si ce n'est à ces pensées, à ces images qu'elle se remémorait de bons moments passés avec ses amis. Alors songeuse, elle ne se doutait de quel chemin elle empruntait, et donc, ne pouvait se douter où elle allait se retrouvée. Mais à nouveau, ça lui était bien égale, après tout, il ne lui était pas interdit de simplement se ballader dans le château. Et que pourrait-il lui arriver de pire que de tomber sur l'un des arrancars, et de toute façon, il n'y avait qu'eux, et trois autres personnes différentes d'eux ici-même. Ces trois personnes, shinigamis traîtres, qui avaient trahis la Soul Society sans aucun regret. Encore que de Gin, elle pouvait comprendre ce comportement, Aizen, elle ne le connaissait que peu, mais Tousen, il n'avait pourtant pas l'air si méchant que ces deux-là. Il voulait d'une justice, mais alors pourquoi avoir fait cela...?! Elle ne les comprendrait jamais, elle en était bien consciente. Alors à quoi bon s'éterniser sur si peu de détails. Après tout, elle ne croyait pas qu'un jour ils lui expliqueraient la vraie raison de leur trahison, et encore moins, ils ne changeraient aux bonnes et pacifiques paroles d'une simple humaine faite uniquement à être utilisée, selon Aizen, pour ses pouvoirs...Et au fur et à mesure, elle s'y faisait et s'y habituait...Mais évidemment, comme à chaque fois, de temps en temps, elle laissa sa tristesse prendre place entièrement, quant aux songes faisant référence à Ichigo qu'elle aime tant, Chad et Uryû deux bons amis, et Rukia dont elle n'avait plus, depuis qu'elle était ici, de nouvelles, et dont elle a été séparée...S'adossant contre un mur, elle regarda par terre, et de temps en temps vers le plafond, et laissa quelques larmes couler, guettant que personne ne la voit. En effet, elle ne voulait qu'aucun Arrancar ne la voit ainsi, ni même l'un de ces shinigamis traîtres, car il pourrait encore profiter de cette faiblesse. Alors que les larmes perlaient son visage, ses pensées ressurgirent et ne firent que la hanter, la bouleverser...


*Kurosaki-kun...Sado-kun...Ishida-kun...Vous me manquez...Si seulement j'avais ne serait-ce qu'un peu de force, je m'enfuirai. J'en suis vraiment désolée...Mais je pense toujours à vous...Je vous promets que je ne vous oublie pas...*

Si seulement ne serait-ce qu'une seconde, un quelconque Arrancar, ou même l'un de ces shinigamis avaient compris les pensées de notre jeune rousse, sans doute aurait-il eu un sourire sadique, et de satisfaction...En effet, le désespoire d'Orihime faisait le bonheur de beaucoup se trouvant ici-même. Mais on ne pouvait changer la jeune humaine bien trop sensible.
Après ce moment d'émotions, notre jeune humaine, prenant son courage à deux mains, se redressa comme elle ne pouvait, et regarda encore un peu partout, comme pour vérifier encore que personne ne l'avait surveiller, ni même vue. Elle continua donc sa marche sans but, et sans envie particulière, simplement pour se changer en quelques sortes l'esprit, bien qu'ici, on ne pouvait penser, ou voir que peu de chose. Cette mélancolie omniprésente dans les couloirs et chambres de ce château rendait de plus en plus triste, chaque jour, notre Orihime et pourtant, n'avait pas l'air de toucher, du moins, n'avait pas l'air de rendre triste les autres. En effet, on voyait toujours Aizen avec le sourire, les traîtres également, du moins Gin, et les Arrancars, ca dépendait, mais aucun n'avait une quelconque image de tristesse...Une raison de plus pour se sentir un peu seule, parmis tout ce groupe d'êtres assoifés de sang. Soupirant, elle avança alors, n'entendant que le bruit de ses pas pourtant doux, et discret et profitait de ce moment calme pour aller bien à son aise dans ces couloirs qu'elle connaissait par coeur à présent. Prenant un premier couloir, puis un second, elle se retrouvait à présent devant plusieurs chambres, ne sachant laquelle prendre, elle en ouvrit une première, et n'y vit personne. Se pressant alors d'en sortir, elle regarda un peu partout dans ce long couloir. Que faire ? Elle ne voyait qu'une solution, aller droit devant elle, et prendre la première porte pour l'ouvrir, et sans doute quelqu'un s'y trouverait, sinon, elle chercherait encore. Alors qu'elle prit une grande porte, l'ouvrant d'un petit coups de poignet, elle crut qu'elle serait encore vide, mais contrairement à la précédente, elle était bien remplie, mais que d'une personne...Une personne justement qu'elle ne comprenait encore moins que les autres...Car cette personne se disant pacifiste, et ne voulant que répondre au nom de la justice, était une personne qu'elle croyait sensée, mais elle avait dû se tromper...Hésitante, plantée en plein milieu de l'entrée, elle ne savait que faire...Devait-elle s'enfuire, mais alors elle serait mal polie, mais rester...est-ce qu'il lui ferait quelque chose, ou encore, lui dirait-il qu'il voulait également tuer ses amis...Elle n'en savait rien, et s'y risqua.


"Tousen..."

Elle baissa la tête, et d'une voix petite, elle ne sut que dire cela...Elle ne savait ce qu'il lui arriverait à présent...en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Tousen Kaname
~ Shinigamis Traître / Second d'Aizen ~
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 30
Localisation : Hum... Dans ma chemise je crois...
Date d'inscription : 14/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
9/10  (9/10)
Experience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Ven 22 Fév - 19:02

Ces pas s’approchèrent, petit à petit, laissant Tousen avoir plus de facilité à repérer le reiatsu de la personne qui approchait… C’était un reiatsu pure et innocent, il ne put que l’attribuer à la petite Inoue. Il resta immobile dans son coin, attendant que ce passage se termine… Il n’avait ni envi de la voir arriver, ni envie qu’elle continue sa route… En faites, il s’en fichait un peu à cet instant précis, plutôt d’humeur à écouter ce qui se passait dans le coin u_u. Pas de Grimmjow, pas de Stark non plus, pas de trace de Gin pour le moment, ni même d’Aizen… les plus grand semblaient avoir disparut du coin, mais cela n’étonnait pas du tout Tousen, qui pour le moment, observait les fait et geste de tous ici présent.
La porte fini par s’ouvrir, par un petit coup rapide, que Tousen put aisément entendre, tandis que le reiatsu de la jeune humaine, se fit plus fort pour notre aveugle. Tousen rouvrit les yeux, mais ne bougea pas pour autant, attendant que la jeune fille réagisse par elle-même. Il savait qu’elle était plutôt du genre timide, surtout depuis son arrivé ici u_u… La présence des Arrancars ne devaient pas arranger les choses pour elle, surtout que c’était Ulquiorra qui s’en occupait… L’un des espadas le plus froid, mais surtout porté sur le Jemenfoutisme… Franchement, ça ne devait vraiment pas être le bonheur pour elle tout les jours ^^’…
Elle fini par briser le silence, d’une petite voie douce et hésitante… Une voie qui passait comme une mélodie dans la salle, qui éclairait un peu l’endroit… La première réaction du traître, fut de relever légèrement la tête, tout en la laissant appuyer contre sa main… Il n’allait pas la renvoyer, de toute façon, il n’avait pas cherché à être seul à cet instant, sinon, il serait resté dans sa chambre… Aucun sentiment ne s’afficha sur son visage, toujours si froid, si neutre… Mais il prit la peine d’ouvrir la bouche, afin de répondre à la jeune Humaine…


- Bonjour, Orihime…


Une voie neutre, mais pas froide. Il n’y avait aucune agressivité dedans, ni même une joie intense… Bref, il était toujours aussi neutre u_u.

Le silence se réinstalla dans la salle, tandis que le traître pouvait sentir le malaise qui venait de s’installer sur la jeune fille… Apparemment la présence du shinigami ne devait pas faciliter les choses… Surtout qu’il était l’un des plus mystérieux entre les trois hommes… Mais bon. Il laissa cette atmosphère pesante encore pendant quelque secondes, avant de finalement reprendre la parole….


- Détendez-vous Orihime… Je ne suis pas ici pour vous torturer…


Sa voie restait neutre, et Kaname, restait toujours immobile dans son coin, essayant de cerner la jeune fille… Il n’avait pas eu l’occasion de souvent la rencontrer, et ne connaissait, que ce qu’Aizen le lui avait raconté. Enfin, il laissa le silence reprendre le dessus, laissant Inoue faire ce qu’elle avait à faire ici. Il referma les yeux, ressentant finalement une légère tristesse du coté de la jeune fille… Une tristesse qui n’était que légitime en fin de compte… Cependant, il ne fit aucun commentaire la dessus. C’était le « jouet » d’Aizen, c’était lui seul qui avait décidé d’apporter Inoue par ici après tout… Tousen l’avait juste laissé faire, bien qu’il était assez contre, de mouiller une innocente dans l’affaire. Innocente ? Pas tant que ça au final, puisqu’elle aidé Kurosaki, et les shinigamis.

Le silence avait reprit place, une fois de plus. Tandis que Tousen, profitait de la présence de l’une des seule personne « sensé » de Las Noches… Kaname n’aimait que peu de personne ici, pour tout dire u_u… Peut-être Wonderweice, avec qui il s’entendait plutôt bien. La raison ? Il à le cœur d’un innocent, d’après Tousen.
Un tête à tête entre Inoue et Tousen, quel étrange spectacle, vous allez me dire ^^’… Mais qui pouvait dire ce qui allait ce produire ici ? Qui pouvait raconter ce qui se passait dans la tête du traître à cet instant précis ??? Personne bien entendu… Pas même Aizen a vrais dire… Comment peut-on connaître les pensé de l’autre, quand les portes de l’âme sont hors d’usage ? Comment peut-on lire les sentiments qui passe dans le cœur d’un shinigami, qui n’a eu que les yeux d’un blanc extrême ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marfav2.forums-actifs.com/index.htm
Aizen Sôsuke
~ Maitre de Hueco Mundo / Shinigamis traître / Modero ~
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 21/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
10/10  (10/10)
Experience:
0/250  (0/250)

MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Jeu 28 Fév - 18:23

Dans un fracas titanesque, les corps de deux hollows vinrent s'écraser sur la massive porte d'où provenait le raietsu qu'Aizen avait sentit. Il s'était rendus compte de la présence de Tousen Kaname, son compagnon de fuite de la Soul Society. Mais il y en avait une autre, et celle-ci n'avait rien à voir avec le paysage d'énergie qui ornait habituellement les quartiers de Las Noches. Le premier rejet d'âme finis sa course contre un mur, le masque à moitié brisé. L'autre, trainant devant les jambes de l'énergie mystérieuse semblait ramper en demandant pitié. D'un geste désinvolte l'homme dirigeant aujourd'hui le Hueco Mundo leva sa main, sans prononcer aucune incantations, cinq jet de lumière vinrent immobiliser la jeune fille. En effet la distance réduite il pouvait maintenant discerner son identité, Orihime Inoue... Cette jeune fille dont les pouvoirs de négations avait su attirer la curiosité et même la convoitise de celui qui s'était joué de la Soul Society pendant si longtemps...

Mais la voir ici lui posait un problème, qui l'avait autorisé à sortir de sa cellule? Ulquiorra n'était-il pas censé veiller sur elle, lui cet Arrencar si puissant avait-il pus baisser son attention ? Un regard de déception troubla alors le visage d'Aizen pendant quelques secondes. Avait-il choisit le mauvais homme pour l'accompagner dans ses missions les plus importantes? Soit. Schiffer aurait à se justifier lors de leur prochaine rencontre qui ne sera qu'imminente. Le problème trouverait sa solution. Il était maintenant temps de savoir pourquoi la jeune fille s'était échappée de sa prison cousue de fil de soie.

Il avançait doucement vers elle, chacun de ses pas était rythmés par le clinquement de la Tsuba de son Zanpakutho sur sa ceinture. Quand la lumière de la lune blanche illumina son visage, Tousen et Orihime purent y distinguer un large sourire, fendant son visage gracieusement. Il ne paraissait pas agressif, moqueur ni même dangereux. Mais les deux personnes ici présentent savaient de quoi il était capable tout en gardant ce sourire. Tuer pour lui n'était pas une contrainte, pour réaliser ses objectifs, la mort d'un être était qu'une banale fatalité.

Mais cette jeune fille ne devait pas encore mourir, pas tant qu'il n'avait pu retirer de son corps fragile et vierge la puissance qu'il contenait. Il se doutait de certaine chose, notamment qu'elle représentait une menace pour le Hou-Gyoku. Et pour l'instant il était encore très important. Pendant une fraction de seconde il repensa à Kisuke Urahara qui avait crée cette magnifique chose...*Il faudra que je pense à le remercier...*.

Tendant le bras vers Orihime qui se trouvait maintenant derrière lui il fixe Tousen. Capitaine aveugle, mais non moins puissant. Son infirmité avait été un avantage lors de son chemin de croix pour la récupération des informations sur la clé du roi et de l'invention de Kisuke. Il savait tout à fait que malgré que ses yeux ne voient pas, il avait compris le geste.


-"Expliques moi ça... Tousen..."

Le ton était froid, bien que la mimique de bienséance soit encore là. Les choses ne se déroulaient pas comme il l'entendait, son jeu d'échecs était perturbé par la main d'un enfant. Soit, mais sa stratégie n'en était pas pour autant ébranlée. Un simple geste de sa part et la partie reprendrait. Mais avant il lui faudrait des explications.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Dim 9 Mar - 1:57

Orihime qui se trouvait encore face à ce shinigami traître, sans trop savoir que dire, ne se doutait de ce qu'il allait se passer dans peu de temps. En effet, elle restait silencieuse devant le shinigami aveugle du nom de Tousen, alors qu'un peu plus loin de ces lieux acceuillant généralement tout résident, le chef suprême des lieux devinait les deux reaitsus de Tousen et de Orihime. Cette dernière n'ayant reçu l'ordre de sortir de ses appartements n'était sûrement pas sensée être accueillie dans cette pièce où se trouvait l'un des shinigamis rénégats. Voilà, sûrement pourquoi Aizen ne semblait pas des plus heureux, et voilà sûrement pourquoi il semblait accentuer son reaitsu. Mais tout cela était, évidemment, inconnu pour notre jeune humaine encore droite, perchée en plein milieu de la pièce. Après tout, elle ne savait jamais grand chose de ce qu'il se passait dans ces lieux, étant, toute la journée, enfermée dans une pièce à regarder une lune omniprésente dessinée sur ce ciel noir...Et puis de toute façon, même si elle apprenait pour les nouvelles missions, ou les dernières nouvelles, elle n'avait pas mot à dire, pas le choix de faire ce qu'elle voulait, non, elle devait se plier aux ordres, non par envie, mais pour éviter la mort de ses amis...Et ne voulant être la cause d'une telle chose, elle devait simplement obéir docilement, elle le savait...Même si c'était loin de l'enchanter. Elle ne pouvait cependant, à chaque seconde passant, penser à ses amis, à tous ces gens qu'elle avait du quitter du jour au lendemain, à sa meilleure amie, Tatsuki, à Ichigo, à Chad, Uryû et tant d'autres, de Karakura, ou encore de la Soul Society.
Mais très vite, elle fut sortie de toutes ses pensées mélancoliques, de par un bruit provenant de derrière elle, mais à peine eut-elle le temps de se tourner, que déjà des jets au nombre de cinq l'immobilisèrent. Ceux-ci provenaient en faite de ce chef suprême en question. Mais pourquoi ? Quelle raison lui avait donné l'envie, la permission même, de faire une telle chose ? Elle ne savait plus bouger, mais elle n'y comprenait rien. Elle n'avait pu dire quoi que ce soit, pu émettre un seul son, qu'elle ne pouvait déjà plus rien faire, du moins, comme mouvement. Etait-il simplement furieux de la venue de sa prisonnière dans ces grands lieux espacés où se trouvait également l'un de ses acolytes, ou était-ce encore autre chose ? Elle n'en savait vraiment rien...Décidement, elle ne comprenait vraiment rien aux agissements, et aux habitudes de ce shinigami traître. Déjà rien qu'à le voir, elle détestait le fait même d'être ici, tout simplement, par sa façon d'être...De toute façon, maintenant elle était dans cette chambre, et non ailleurs, alors qu'il le veuille ou non, elle resterait ici, tant qu'elle n'avait pas de problèmes, ou de menaces...Elle n'avait de raison de partir, vu qu'elle n'était pas maltraitée ou réprimandée par Tousen, alors pourquoi s'en aller à la simple venue d'Aizen...même si elle ne l'aime pas franchement...De plus, Tousen ne semblait refusé la présence de cette jeune humaine qui ne demandait rien à personne, qui resait tout le temps silencieuse, et qui prenait tant de choses sur elle. Elle ne voulait de plus restée tout le temps dans cette pièce qu'était sa chambre complètement vide et où elle se sentait toujours seule, mal et surtout, d'où elle voulait toujours s'échapper. Elle s'y ennuyait plus qu'autre chose, et surtout, elle y était toujours épiée par un arrancar, cet arrancar surnommé le toutou d'Aizen, Ulquiorra. Celui-ci au visage si mélancolique et pourtant si fort d'esprit. C'était celui-ci qui l'avait forcée à le suivre jusqu'à ces lieux, pour le plaisir d'Aizen et pour son envie de découvrir les pouvoirs d'Orihime et de les avoir pour son côté, pour son camps, pour parvenir à ses fins...Celui-ci, pour une fois absent, avait permis à notre jeune humaine de s'enfuire sans aucun problème. Mais voilà qu'elle tombait sur celui qu'elle devait évité par dessus tout. C'était si déprimant...Mais elle n'avait à nouveau le choix...
Continuant alors de le fixer, elle entendait de plus en plus les pas de celui-ci, avec le bruit de clinquement de son zanpakuto, et pouvait de plus en plus deviner le visage de ce shinigami. Celui-ci, illuminer par un sourir habituel, tout comme Gin, quoi que ce dernier effraie encore davantage notre jeune et douce humaine, les regardait, surtout Orihime...Et il tendit même la main vers elle, sans qu'elle ne comprenne tout de suite, le comment du pourquoi de ce geste. Elle voulut reculer, du moins, son cerveau, par reflexe, lui insitait à faire cela, mais elle n'y arrivait pas, toujours sous l'emprise d'Aizen. Elle le regarda alors avec stupeur et peur, elle ne savait que faire, elle était à la merci de celui-ci, et on ne pouvait jamais savoir comment il allait réagir. En effet, c'était toujours une grande surprise, jusqu'au dernier moment...C'est pourquoi, elle redoutait grandement ce geste, et cette personne toute entière...Et puis, même s'il ne lui faisait rien, qui sait ce qu'il pourrait arriver à Tousen, ici présent, ou encore à ses amis ? Elle ne pouvait s'imagine une telle chose, qu'elle serait, tout à coups, prête à tout pour qu'il ne leur arrive rien, obéir, faire un sale boulot, ou encore rester enfermée une fois de plus dans sa chambre, vraiment tout pour qu'il ne leur arrive rien...Et voilà qu'à la surprise de tous deux, il demanda simplement, mais froidement, à Tousen de lui expliquer cette situation, cette venue de cette humaine ici-même, en dehors de sa chambre, et surtout, avec lui, alors qu'il aurait sans doute dû la ramener vers sa chambre...Devait-elle répondre, et interrompre Aizen, devait-elle rester silencieuse...? Elle ne savait que faire pour l'instant, et préfèra donc rester silencieuse. Mais ce ne fut que de courte durée, ayant réfléchi un bon moment, elle se décida à répondre, assurée.


"Je...c'est de ma faute...Tousen-sama n'a rien à voir la dedans. J'ai...j'ai profité de l'absence d'Ulquiorra-san pour sortir de ma chambre et pouvoir me ballader dans Las Noches. Excusez-moi, Aizen-sama..."

Très vite, intimidée, elle baissa la tête, et détourna complètement le regard, elle ne savait même pas pourquoi elle avait dit une telle chose. Sûrement n'avait-elle rien de particulier contre Tousen, et voulait-elle lui éviter une quelconque réprimandation. Maintenant, comment allait réagir ce dernier, et Aizen ? Seul le futur nous le dira...
Revenir en haut Aller en bas
Tousen Kaname
~ Shinigamis Traître / Second d'Aizen ~
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 30
Localisation : Hum... Dans ma chemise je crois...
Date d'inscription : 14/02/2008

Feuille d'experience
LvL:
9/10  (9/10)
Experience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Dim 9 Mar - 3:15

Tout semblait être si calme, et la petite Inoue, n’avait apparemment pas eu le courage de répondre, peut-être intimidé par la présence de l’ex-capitaine ? Non… Elle devait certainement avoir senti la même chose que Tousen… ce reiatsu si puissant qui parcourait les couloirs de la soul Society… Tousen ne le connaissait que trop bien… Aizen, le roi du Hueco, nouveau dirigeant de Las noches, l’unique à la tête de l’Espada… C’était tout une histoire, qui ne plaisait pas tout à fait à l’Ex capitaine qui avait joué Solo, je doit l’avouer u_u. Mais le Tousen jouait souvent en Solitaire, et ça, beaucoup le savait déjà… u_u.
Enfin, un fracas pas possible troubla le silence, et Tousen put sentir tout ces mouvements de Reiatsu dans la pièce… il put aussi aisément sentir le faites qu’Inoue venait d’être immobilisé par l’un des puissant sore du traître… Tout ce remue ménage sembla laisser Kaname totalement de Marbre… Aucune réaction ne se fit voir sur son visage, aucune surprise, aucune peur, aucune joie, niet… Il se contenta de rester appuyé sur sa main, à écouter ce qu’il se passait autour de lui, pour pouvoir évaluer la situation, et remettre tout cela en place, dans le calme, la paix. Tousen n’avait pas l’intention de combattre, il n’avait pas l’intention d’élever la voie pour une histoire pareille… Pour lui, Inoue devait avoir le droit de se mouvoir, plutôt que de rester enfermé… c’était la moindre des choses, elle était la pour assouvir le désir d’Aizen, soit de posséder son pouvoir, alors si il voulait la garder, mieux valait faire en sorte qu’elle se sente plus « libre », bien qu’elle reste prisonnière du lieu… Enfin u_u…

Le cliquetis du Zanpakuto d’Aizen, et les pas lent de celui-ci était assez présent, pour que Tousen puisse suivre le déplacement du roi de Las Noches… Et la respiration de la jeune fille, ne faisait que prouver le ressenti de l’aveugle… Elle semblait avoir peur d’Aizen, mais ressentait quelque regret… C’était la, la force du shinigami à l’écharpe Orange, a défaut de la vue, il pouvait ressentir plus fortement le sentiment qui se plaçait dans le cœur des gens… tant par l’instinct, que par l’écoute du corps… Les battements du cœur, la respiration…
Mais bon, je m’égare… La voie d’Aizen s’éleva dans la pièce, s’adressant directement à Tousen… Notre traître, put donc distinguer une certaine colère chez Aizen, bien qu’elle soit assez légère, du au faites que le roi du Hueco, était assez doué pour tromper l’adversaire… Un silence pesant prit place au milieu des trois personnes, tandis que Tousen prenant le temps, afin de trouver ces mots. Cependant, la jeune fille prit la parole avant lui, essayant de le discréditer. Mais à quoi cela aurait-il servit ? Lui aurait dût l’avoir intercepté pour la renvoyer dans sa chambre, plutôt que de rester assis la à ne rien faire u_u… Mais bon, Tousen n’était pas de l’avis d’Aizen, et puisque c’était le roi du Hueco qui avait choisi d’emmener la petite ici…
Lorsque Inoue termina sa phrase, Tousen put ressentir cet intimidation qui pesait sur le cœur de la petite humaine… Elle était beaucoup trop gentil, pour vouloir discréditer un traître… Alors qu’elle aurait put laisser Aizen abattre l’aveugle sans rien dire, ou tenter de l’enfoncer encore plus… Bref, tout ça pour dire que le Tousen ne resta pas silencieux indéfiniment… Il n’attendit que quelques secondes, afin de placer ces mots, après avoir rouvert les yeux…


- Le devenir d’Orihime ne me regarde pas Aizen-sama… Qu’elle soit ici, ou dans sa chambre m’est égal… La ramener ici n’était pas une bonne idée, et si vous voulez vous servir de son pouvoir, je pense qu’il serait plus juste de lui donner un peu plus de liberté, en faisant en sorte qu’elle ne risque rien au milieu des arrancars, certaines personne ne la porte pas dans leur cœur…. La jalousie pèse…


Il reprit le silence, laissant un léger soupire sans grande signification s’échapper, avant de se lever et de faire quelque pas jusqu’au niveau d’Inoue… Aizen n’était pas loin, Tousen le savait et pouvait le sentir… C’est pour cela, qu’il tourna le visage vers lui, semblant détailler le maître de l’Espada… Enfin, il choisi de baisser légèrement la tête devant Sosuke, tout en fermant les yeux…

- Mais si tel est votre désir, que je m’occupe d’elle lorsque je la rencontre ailleurs que dans sa chambre, alors je le ferais…


Il redressa alors la tête, tout en rouvrant les yeux, plus mystérieux que jamais… L’odeur du sang, provenant des deux corps des Hollows à l’entré, s’élevait dans la pièce… Une odeur qui ne faisait ni chaud ni froid à Tousen… Maintenant habitué à ça. Mais bon…
Kaname avait parlé, choisissant soigneusement ces mots, afin d’exposer ses pensés à l’Ex capitaine de la 5ème division… Mais maintenant, à savoir comment aller réagir l’autre, c’était à voir u_u…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marfav2.forums-actifs.com/index.htm
Stark
~ Secondo Espada ~
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 30
Date d'inscription : 02/03/2008

Feuille d'experience
LvL:
8/10  (8/10)
Experience:
0/85  (0/85)

MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Mer 12 Mar - 23:18

Stark sortait tout juste de sa sieste qu'il commença à se servir une tasse de thé, biensur encore dans son lit. Seulement son petit digestif fut troubler par des bruits provenant du couloir, encore des arrancars qui se battaient entre eux surement. Il posa delicatement sa tasse et se dirigea vers la porte de sa chambre en soupirant, mais il n'avait pas le choix si il voulait être tranquil il fallait qu'il aille mettre les pieds dans le plat. Il jetta un dernier regard désespéré vers son lit et posa sa main sur son front. Puis il ouvra la porte et la referma délicatement derrière lui, sans le moindre bruit. Une fois dans le couloir il marcha tranquillement et il commença à entendre les voix devenir de plus en plus fortes. L'une d'entre elle était celle d'Aizen qui demandait des explications à Tousen, mais avant même que ce dernier ne puisse répondre une voix féminine se fit entendre, surement la nouvelle fille qu'Ulquiorra avait ammené au Hueco Mundo. Apparament ce n'était pas une vulgaire dispute entre deux arrancars, si Stark s'attendait à voir cela. Mais ce qu'il entendit ensuite l'étonna encore plus, Tousen celui qui était censé être le plus fidèle de tous les sujets d'Aizen lui répondre avec tant d'audace,cela ne lui ressemblait pas. Stark sortit de nulle part et s'approcha d'Aizen en souppirant, il regarda le capitaine aveugle et lui lança tout en baillant.


Tout ce bruit pour cette fille? Et toi Tousen c'est la première fois que je t'entends parler de cette façon à Aizen, venant de Gin ça ne m'aurait pas étonné mais toi... Y'a un problème?


Stark était surement un des seuls qui pouvait se permettre de parler comme ça à l'un des dirigeant du Hueco Mundo car lui était un des plus puissants Espadas. Si quelque chose ne lui plaisait pas il pouvait très bien repartir de Las Noches, même si il tenait à son petit confort. Cependant ce n'était pas non plus à Tousen de faire le chien de garde mais plutot à Ulquiorra. Seulement ce dernier semblait avoir disparu, encore un qui allait s'en prendre une lorsqu'il va rentrer. Il se dirigea vers la jeune fille, il la regardait en souriant, cachant ainsi sa veritable puissance aux yeux de cette fille. LE calme était revenu et c'est ce que voulait l'Espada, il en profita pour dire quelques mots avant de se diriger vers sa chambre.


Au fait Ulquiorra, il fait quoi ce mec, ça fait un moment que je l'attends?


Stark se fixa le temps d'avoir une reponse, car effectivement il devint s'entretenir avec le quatrième Espada qui semblait avoir disparu depuis quelques temps. Et puis maintenant qu'il était reveillé autant s'occuper, et quellle belle compagnie celle de Tousen et d'Aizen en prime avec une jolie fille?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   Dim 16 Mar - 21:26

[HJ:Je sais pas si je peux, ou si je dois attendre le poste de Aizen, mais je poste déjà en attendant, pour ne pas bloquer ^^'.]

Orihime était toujours coincée, paralysée à cause du sort de ce chef suprême qui était venu interrompre la discussion entre Tousen et celle-ci, et ne pouvait faire quoi que ce soit. Elle n'avait qu'à écouter ce qui se disait, comme une vulgaire statue, comme un objet de décoration, elle ne pouvait grand chose. Elle soupira un instant, elle qui voulait être un petit peu "libre" au moins, n'avait pas la moindre parcelle de liberté dans ce château. Elle ne pouvait que peu souvent donner son avis, et ne pouvait bouger seule même dans les couloirs de ce château, au risque de se faire réprimender, comme elle l'est pour l'instant, par Aizen. Et après cela il espèrait de l'aide de sa part. Non mais il rêve ou quoi ! D'un autre côté, elle n'avait à nouveau pas le choix, sinon, ce serait à ses amis de payer les conséquences. Quel cruel cercle vicieux...Elle s'en voulait tellement, que ce soit du fait qu'elle n'ait pu empêcher cet enlèvement, ou encore du fait qu'à nouveau elle doive dépendre de ses amis pour être sauvée. Tout cela se répètait sans fin, à chaque fois c'était le même refrain. Bien que cette fois-ci, elle ne s'amusait vraiment pas, et pourtant, n'était pas maltraitée. C'était si ironique, si étrange...si dérangeant. Elle n'avait pas à dire qu'elle était blessée, vu qu'elle mangeait normalement, buvait, et avait une chambre pour elle-même. Mais pourtant, elle était loin de ses amis, loin de ses habitudes, loin de sa ville natale, loin de tout ce qu'elle aime...C'était comme si elle était enfermée dans une prison où elle était vraiment bien traitée, mais dans laquelle elle était plongée dans une immense mélancolie, tristesse. Elle ne pouvait donc entièrement se plaindre, mais d'un autre côté, elle savait qu'il n'était pas prêt de la chouchouter ou l'adorer comme Tatsuki, Ichigo, Ishida ou encore Chad le ferait, bien que ce dernier ne soit pas si "doux" xD. Et puis, même si ils se montraient "gentils", ce n'est évidemment que pour mieux utiliser ses pouvoirs, et non pour une quelconque compassion envers elle. C'était plus voyant que ses cheveux sont roux...
Alors qu'elle continuait d'écouter les dires de Tousen, elle regarda de temps en temps ailleurs dans la pièce, encore uniquement remplie de Tousen, Aizen et elle-même. Mais il ne fallut pas longtemps pour qu'elle entende des pas venant des couloirs, non loin d'eux trois. Qui ? Elle n'en savait rien, mais à sentir le reaitsu, ce n'était pas du tout l'un de ses amis qui viendraient la sauver, non. Ce devait un autre et éternel arrancar, et plus précisément de l'Espada. Oui, ca ne pouvait être que cela. Mais ce reaitsu, elle ne le connaissait pas encore assez bien. Etait-ce l'un des Espada qu'elle n'avait encore jamais rencontré ? En tout cas, elle n'espèrait pas qu'il soit aussi froid que l'est Ulquiorra, ou bagarreur que l'est Grimmjow. Ces deux-là avaient la fâcheuse habitude d'énerver et de faire peur, les deux sentiments en même temps, à notre jeune humaine. Ce qui se comprenait bien évidemment. Ils étaient bien trop différent d'elle, et ne pensait qu'à tuer Ichigo, celui que Orihime aime tellement. Alors comment apprécier de telles personnes...C'était impossible. Malgré ça, elle restait quand même obéissante et prenait sur elle, quand ceux-ci lui demandaient quelque chose. Après tout, à nouveau elle n'avait pas d'autre choix si elle voulait la survie de ses amis. Petit à petit, elle sentait de plus en plus cette force de reaitsu et entendait même des pas nonchalants venir vers eux. Encore la question de savoir qui c'était trottait dans la tête de notre jeune humaine. Mais cette fois-ci, elle n'attendit pas longtemps. Non, il venait enfin d'apparaître dans la pièce, bien qu'il n'était encore que derrière Aizen. Il ne fallut d'ailleurs pas plus longtemps pour que celui se mette à parler, en direction et pour Tousen. D'abord comme quoi il faisait bien trop de bruit pour une simple jeune fille qu'était Orihime. Et ensuite parce que, pour la première fois, Tousen semblait ne pas penser comme Aizen, et semblait s'éloigner de ses idées...Tout cela étonna un peu la jeune humaine qui n'y prêta pas longtemps une grande attention. Elle s'interressait plus à cet arrancar, elle ne l'avait apparemment jamais vu, du moins, elle n'avait aucun souvenir. Elle le regarda étonnée, avant de baisser quelques instants le regard. Etait-il gentil ? Ou était-il un nouvel arrancar assoifé de sang ? Elle n'en savait rien, et ne voulait avoir de démonstration pour le moment...Mais pourtant, quelque chose la frappa dans la façon de parler de cet arrancar. Depuis quand les Espada se permettait de parler ainsi aux shinigamis traîtres, ceux qui se trouvaient plus puissants qu'eux ? A moins que ce ne soit l'un des plus puissants Espadas, cela pourrait vite être compréhensible. Mais alors du coups, notre jeune rousse n'était encore pas près de se faire libérer, ou encore bien comprise par celui-ci.
Quelques temps après, alors que tout était à nouveau redevenu silencieux, l'arrancar en question se retourna à nouveau vers notre jeune humaine qui semblait du coups un peu paniquée. Elle aurait voulu reculer de quelques pas, mais ne le pouvait, encore bloquée. Elle le regarda alors sans trop de certitude tout en tremblant légèrement des bras. Allait-il lui faire quelque chose ? Allait-il la menacer comme les autres ? Elle ne le saurait qu'au moment-même. C'est alors qu'elle put entendre la remarque, ou plutôt la question de cet Espada. Où est Ulquiorra ? Qu'est-ce qu'elle pouvait en savoir elle ? Elle n'avait pas envie de le savoir d'ailleurs, elle voulait justement être loin de lui pour une fois. Il ajouta après qu'il avait besoin de celui-ci pour discuter. Mais de quoi ? Elle se le demandait bien, mais à nouveau, elle n'aurait sans doute jamais de réponse, si ce n'est que cela ne la regardait pas...Elle resta donc un bon moment silencieuse, regardant de temps en temps vers l'arrancar se trouvant juste devant elle, et à d'autres moments parterre. Elle ne savait que dire sur l'instant, et ne savait si elle avait le droit à la parole. Elle ne voulait vexer, ou faire à l'encontre de quelqu'un, surtout si le prix à payer était la souffrance de ses amis, ou encore moins de liberté...Et les deux solutions n'étaient pas pour lui plaire...Elle devait aussi penser à quoi dire. Ne pas dire n'importe quoi, sinon, à nouveau cela pourrait être retourné contre elle, ou ses amis. Mais qu'aimerait entendre cet arrancar ? Ou plutôt que n'aimerait-il pas entendre ? C'était bien là le problème. Elle était loin de connaître déjà de vue cet arrancar, alors savoir ce qui se tramait dans sa petite tête était loin d'être facile pour notre jeune humaine encore trop fragile d'esprit. Après un bon moment de réflexion, et après avoir regarder vers l'arrancar, vers Tousen et même vers Aizen, elle finit par prendre à nouveau la parole. Allait-elle faire une gourde ? Allait-elle dire ce qu'il fallait ? Ou allait-elle simplement ennuyer l'arrancar membre de l'Espada, elle n'en savait rien, et ne se posait déjà plus la question, du moment qu'elle disait ce qu'elle avait à dire. Elle se montrerait au moins polie, pour ce qu'elle avait toujours appris de la politesse, et ne laisserait pas une seconde de plus ce silence pourtant si mortel. Alors, ouvrant doucement la bouche, et d'un ton peu assuré, comme à chaque fois, elle s'apprêtait à parler, le plus distinctement et répondre à la question de cet arrancar. Même si elle n'avait pas grand chose à dire par rapport au lieu où pouvait se trouver Ulquiorra qui était d'ailleurs sensé s'occuper d'elle...


"Ulquiorra-san...je...je ne sais pas où il se trouve en ce moment. Je suis sortie de ma chambre justement parce qu'il n'était plus là à me surveiller. Peut-être est-il parti en mission...Désolée de ne pouvoir plus vous aider..."

Elle se tut un moment...En tant normal, elle aurait dû dire son nom, pour à nouveau être polie, mais elle ne le connaissait pas. Et très vite, elle s'enfuit même dans ses pensées. Repensant à cet Ulquiorra et sa disparition soudaine.

*J'espère seulement qu'il n'est pas parti sur Terre, qui sait ce qu'il pourrait y faire. Et si il avait à nouveau rencontré Kurosaki-kun ? J'ai si peur pour lui et les autres...*

Baissant la tête, elle se sentait si triste soudainement. En effet, une disparition d'arrancar, et surtout d'Espada n'était jamais bonne. Elle pensait au pire, et s'imaginait la pire situation possible...Qu'allait-il advenir de ses amis ? Et comment allaient réagir Aizen, Tousen et ce nouvel arrancar qu'elle ne connaissait pas ? Seul la suite nous le montrerait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Le calme reigne à Las Noches~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Le calme reigne à Las Noches~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme est endormi (le calme est revenu)
» Calme et sérénité
» Un peu de calme et de sérénité
» Creer le calme en soi
» QU'IL FAIT BON VIVRE DANS LE CALME ET LA SERENITE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach No Kimitsu :: Hueco Mundo :: Las Noches-
Sauter vers: